Source ID:; App Source:

Bénéfice stable pour BMO

La banque a expliqué que les résultats du... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

La banque a expliqué que les résultats du troisième trimestre de 2013 avaient bénéficié du niveau très faible des pertes sur créances et de l'incidence favorable des taux à long terme sur les activités d'assurance.

Photo Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

La Banque de Montréal (T.BMO) a annoncé mardi avoir enregistré au troisième trimestre un bénéfice net de 1,126 milliard $, soit un résultat guère différent de celui de 1,123 milliard $ de la même période il y a un an.

Le bénéfice net du troisième trimestre correspond à 1,67 $ par action, en hausse comparativement à celui de 1,66 $ par action de l'an dernier.

Abstraction faite des éléments non récurrents, la Banque de Montréal a réalisé un bénéfice net de 1,162 milliard $, ou 1,73 $ par action, en hausse de 4% par rapport à ce qu'elle a qualifié de «résultats particulièrement bons d'il y a un an», alors que son bénéfice net ajusté a été de 1,122 milliard $, ou 1,66 $ par action.

Les analystes attendaient un bénéfice net ajusté de 1,66 $ par action.

Les revenus de la Banque de Montréal ont augmenté de 10% au cours de la période de trois mois terminée le 31 juillet, à 4,2 milliards $, tandis que les dotations à la provision pour pertes sur créances ont été de 130 millions $, contre 76 millions $ il y a un an.

Le rendement des capitaux propres a été de 14,4%, comparativement à 15,5% au troisième trimestre de 2013.

La Banque de Montréal a indiqué que ses services bancaires aux particuliers et entreprises au Canada avaient enregistré un bénéfice net de 526 millions $ lors de son plus récent trimestre, en hausse de 8% par rapport à il y a un an, grâce à des revenus supérieurs.

Sur un an, la croissance des prêts et des dépôts a été de 7% et 9%, respectivement, a aussi dit la banque.

Les services bancaires aux particuliers et entreprises aux États-Unis ont rapporté à BMO un bénéfice net de 147 millions $, en hausse de 2%.

Le secteur de la gestion de patrimoine a enregistré un bénéfice net de 190 millions $, en baisse de 27 millions $, ou plus de 10%, par rapport à sa performance d'il y a un an, tandis que le bénéfice net de BMO Marchés des capitaux s'est chiffré à 306 millions $, en hausse de 38 millions $, ou 14%, par rapport au même trimestre de l'exercice précédent.

Le chef de la direction de la Banque de Montréal, Bill Downe, a estimé que la banque avait obtenu de «très bons résultats».

«Le succès de nos efforts de croissance des deux côtés du bilan est directement lié à une stratégie qui se démarque en matière d'expérience client et qui met l'accent sur une promesse de marque qui reconnaît que l'argent, c'est personnel - et qu'une banque devrait l'être aussi», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

«La banque est en très bonne position et nous demeurons confiants dans notre capacité de poursuivre notre progression», a ajouté M. Downe.

Les actions de la banque ont terminé la séance de mardi à 82,16 $ à la Bourse de Toronto, en hausse de 35 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer