Source ID:; App Source:

Les profits de la Banque Royale augmentent

Une hausse des profits de la Banque Royale du Canada (T.RY) au... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend
La Presse Canadienne
Toronto

Une hausse des profits de la Banque Royale du Canada (T.RY) au deuxième trimestre a poussé le cours des actions de l'institution bancaire à un niveau sans précédent, jeudi.

Le titre de RBC a brièvement atteint 75,94 $ à la Bourse de Toronto, en matinée, après que la banque eut annoncé avoir enregistré une hausse de 15 % de son bénéfice net durant la période de trois mois, grâce aux profits réalisés par les secteurs de la gestion de patrimoine et des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, entre autres segments clés.

Plus tard en journée, les actions valaient 75,725 $, en hausse de 1,93 %, ou 1,435 $, par rapport à leur précédent cours de clôture. Ce cours était supérieur au sommet de 74,29 $ atteint lors des 52 dernières semaines.

RBC a enregistré un bénéfice net de 2,2 milliards de dollars, ou 1,47 $ par action, au cours de la période de trois mois terminée le 30 avril, comparativement à un bénéfice net de 1,9 milliard, ou 1,25 $ par action, au deuxième trimestre de 2013.

«Nous continuons à nous concentrer sur l'atteinte d'un bon équilibre entre la croissance des volumes et le maintien de solides marges afin de livrer des profits rentables», a déclaré lors d'une conférence téléphonique le prochain président et chef de la direction de RBC, Dave McKay, qui succédera à Gordon Nixon en août.

Les profits de la banque dans le secteur de la gestion du patrimoine ont continué de croître durant le trimestre, à 278 millions, en hausse de 25 % comparativement à ceux de la même période il y a un an.

Le bénéfice net du secteur des marchés des capitaux s'est établi à 507 millions, en hausse de 32 % par rapport à l'exercice précédent, en grande partie grâce aux solides résultats tirés des activités de négociation et à la solide croissance du portefeuille de prêts de RBC aux États-Unis.

Le bénéfice net du secteur des services bancaires canadiens, le plus important de la banque, s'est élevé à 1,11 milliard, en hausse de 86 millions, ou 8 %. Ce résultat s'explique essentiellement par la croissance des volumes de la plupart des activités et par la diminution de la dotation à la provision pour pertes sur créances.

Dans son ensemble, le secteur des services bancaires aux particuliers et aux entreprises a réalisé des profits de 1,11 milliard, en hausse de 76 millions, ou 7 %.

Après avoir vu RBC enregistrer plusieurs trimestres de croissance consécutifs, certains analystes se demandaient si la banque parviendrait à maintenir le rythme face aux défis que représentent la croissance des prêts hypothécaires résidentiels et la hausse des niveaux de la dette à la consommation.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Les banques, toujours une valeur sûre

    Marchés

    Les banques, toujours une valeur sûre

    Quand il s'agit d'investissement rentable et sécuritaire, les banques canadiennes sont difficiles à battre. Plus de la moitié des prêts hypothécaires... »

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer