Source ID:; App Source:

Sharp revient dans le vert

Le spécialiste japonais des écrans à cristaux liquides Sharp (SHCAF)... (PHOTO KAZUHIRO NOGI, ARCHIVES AFP)

Agrandir

PHOTO KAZUHIRO NOGI, ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Tokyo

Le spécialiste japonais des écrans à cristaux liquides Sharp (SHCAF) a fait état lundi d'un petit bénéfice net pour l'exercice 2013-2014, s'extirpant du rouge après deux années de pertes colossales.

Sharp a en outre indiqué qu'il espérait plus que doubler son résultat net durant l'exercice 2014-2015 entamé le 1er avril, en dépit des effets négatifs d'une hausse de taxe au Japon et de l'absence de gains exceptionnels qui ont contribué au bénéfice de l'an passé.

Pour les mois d'avril 2013 à mars 2014, Sharp a affiché un bénéfice net de 11,6 milliards de yens (124 millions de dollars CAN), double de celui prévu. Il avait déploré une perte de 545 milliards de yens un an plus tôt.

La rentabilité a été recouvrée, avec un profit d'exploitation de 108,5 milliards de yens, contre un déficit de 146 milliards une année auparavant.

Durant la période passée en revue, Sharp a enregistré un bond des ventes de cellules photovoltaïques (+69% en valeur), d'équipements professionnels dont des appareils bureautiques (+7%), de composants électroniques (+28%) et de dalles LCD (+25%) grâce à une demande forte non seulement pour les téléphones intelligents et les tablettes mais aussi pour les écrans de très grandes dimensions.

Son chiffre d'affaires annuel a ainsi gagné 18,1% sur un an 2927,2 milliards de yens (31,2 milliards CAN), une bonne bouffée d'oxygène pour ce groupe qui avait durement souffert de la réduction de la demande de télévisions, au Japon particulièrement après que tous les foyers se sont équipés de TV haute-définition.

Dernièrement toutefois, les modèles de nouvelle génération dits 4K ont redonné de l'élan à ce marché cyclique des TV, et Sharp a aussi profité de la demande dans les pays émergents.

La construction de parcs solaires au Japon privé d'énergie nucléaire donne aussi un bon coup de pouce à ses affaires.

Sharp bénéficie aussi de l'envolée du marché des téléphones intelligents à travers les commandes de petites écrans LCD de la part des géants sud-coréen Samsung et américain Apple qui s'approvisionnent auprès de lui pour leurs populaires mobiles.

Sharp se remet ainsi progressivement de longs mois de mauvaise passe au cours desquels il avait accumulé les pertes: le groupe est redevenu bénéficiaire sur le plan opérationnel, aidé aussi par de notables réductions de coûts et une restructuration.

Pour l'année 2014-2015, Sharp, qui a noué des partenariats avec plusieurs sociétés étrangères et japonaises afin de les fidéliser comme clientes, escompte un bénéfice net de 30 milliards de yens.

Toutefois, son profit d'exploitation devrait reculer de 8% à 100 milliards de yens même si son chiffre d'affaires est espéré en hausse de 2,5% à 3000 milliards.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer