Source ID:; App Source:

Bénéfice en hausse pour Uni-Sélect malgré un recul des ventes

Les ventes d'Uni-Sélect (T.UNS) ont diminué au premier... (PHOTO ROBERT MAILLOUX, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ROBERT MAILLOUX, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
BOUCHERVILLE

Les ventes d'Uni-Sélect (T.UNS) ont diminué au premier trimestre, mais cela n'a pas freiné la progression des profits du distributeur québécois de pièces automobiles.

L'entreprise établie à Boucherville a dévoilé mercredi un bénéfice net de 8,3 millions de dollars, ou 39 cents par action, au premier trimestre, en hausse de 36,5 % par rapport à 6,1 millions de dollars, ou 29 cents par action, à la même période l'an dernier.

Des fermetures de magasins, le recul du dollar canadien ainsi que des fermetures temporaires en raison des conditions hivernales aux États-Unis ont cependant eu un impact sur ses ventes, qui ont fléchi de 2,1 %, pour s'établir à 413 millions de dollars.

Cette performance a été mal accueillie par les actionnaires, qui ont fait retraiter le titre d'Uni-Sélect de 1,27 $, soit 4,1%, à la Bourse de Toronto, où il a clôturé à 30,03 $.

En excluant les éléments non récurrents, la société québécoise a engrangé un bénéfice ajusté de 9,7 millions de dollars, ou 46 cents par action, en hausse de 38 % par rapport à 7 millions, ou 33 cents par action, un an plus tôt.

Cette performance a néanmoins été en deçà des attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui s'attendaient à un bénéfice ajusté de 49 cents par action.

Les ventes aux États-Unis ont été de 311 millions de dollars, ce qui représente une croissance interne d'un %, alors que celles au Canada se sont chiffrées à 102 millions, en vertu d'une croissance interne de 3,8 %.

Cette progression s'explique, selon l'entreprise, par un plus grand nombre de clients ainsi qu'à «diverses initiatives de vente».

La marge du bénéfice avant impôts, intérêts et amortissement ajusté a progressé de 4,1 à 5 %, mais plusieurs analystes, dont Sara O'Brien, de RBC Marchés des capitaux, s'attendaient à une marge de 6,1 %.

Dans le cadre de son plan d'action, Uni-Sélect a également fermé au cours du trimestre un magasin corporatif ainsi que deux entrepôts, alors qu'un centre de distribution régional a été inauguré.

La société, qui a réduit son inventaire de 9 millions de dollars au premier trimestre, se dit confiante d'atteindre son objectif de 40 millions en 2015.

Uni-Sélect a par ailleurs relevé son dividende de 15,4 % en plus de déclarer un dividende de 15 cents par action payable le 22 juillet prochain aux actionnaires inscrits en date du 30 juin.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer