Source ID:; App Source:

Halliburton revient dans le vert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

Le groupe américain de services pétroliers Halliburton (HAL) a dépassé les attentes au premier trimestre, en dépit d'un hiver très rigoureux qui a pesé sur son activité en Amérique du Nord.

Selon des résultats publiés lundi, Halliburton est revenu dans le vert avec un bénéfice net de 622 millions de dollars.

Il avait perdu 18 millions de dollars sur les trois premiers mois de 2013, plombé par 637 millions de dollars de charges exceptionnelles après impôts destinées à solder des litiges liés à la marée noire de 2010 dans le Golfe du Mexique.

Le bénéfice net par action, qui sert de référence à Wall Street, a dépassé de 2 cents la prévision moyenne des analystes, à 73 cents.

Le chiffre d'affaires pour sa part a progressé de 5% pour atteindre 7,3 milliards de dollars, un record pour un premier trimestre, souligne le groupe dans son communiqué.

«Un résultat opérationnel à l'international meilleur que prévu et un taux d'imposition plus bas ont compensé le manque à gagner dû à la météo en Amérique du Nord», explique la maison de courtage Sterne Agee dans une note.

Le directeur financier de Halliburton, Mark McCollum, a fait état lors d'une téléconférence avec des analystes de «l'hiver le plus froid depuis vingt ans», soulignant que cela avait pesé sur la production de certains gisements aux États-Unis et au Canada, mais aussi affecté le transport ferroviaire.

Le chiffre d'affaires dans cette région a progressé de 5% au premier trimestre à 3,9 milliards de dollars, mais le bénéfice d'exploitation stagne (-0,5% à 602 millions).

Halliburton commence toutefois de manière générale à «ressentir un changement» en Amérique du Nord, selon son PDG Dave Lesar, qui évoque une attitude plus confiante des clients dans cette partie du monde et estime que les marges devraient s'améliorer dans la deuxième partie de l'année. «Je suis plus enthousiaste pour l'Amérique du Nord que je ne l'ai été depuis 2011», a-t-il assuré.

Les taux de croissance ont été très élevés au premier trimestre en Asie et au Moyen-Orient (où le chiffre d'affaires progresse de 13% à 1,3 milliard de dollars, et le bénéfice de 13% également à 211 millions) ainsi que dans la zone Europe/Afrique/Russie (où le chiffre d'affaires est en hausse de 9% à 1,3 milliard et le bénéfice de 21% à 146 millions).

L'Amérique latine continue en revanche de montrer des signes de faiblesse, avec un chiffre d'affaires en recul de 9% à 859 millions de dollars et un bénéfice en baisse de 8% à 100 millions.

«2014 sera une année de transition» en Amérique latine, avec «des revenus et des bénéfices similaires à ceux de 2013», a concédé M. Lesar.

Il s'est dit toutefois «très optimiste sur (...) le potentiel de croissance de ce marché» à plus long terme, évoquant notamment des opportunités d'investissement au Mexique qui «bénéficieront à nos activités dès 2015».

En attendant, il estime que le bénéfice par action de l'ensemble du groupe devrait progresser de 25% au deuxième trimestre, avec «d'autres progressions par la suite».

Les analystes de Bank of America calculent que cela correspondrait pour le deuxième trimestre à un bénéfice par action de 91 cents, conforme aux attentes des analystes.

À la Bourse de New York, l'action d'Halliburton gagnait 3,85% à 63,25 dollars vers 11h50.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer