Les exportations de pétrole brut par chemin de fer en provenance du Canada ont atteint un sommet record en décembre, a indiqué mercredi l'Office national de l'énergie.

LA PRESSE CANADIENNE

Le Canada a exporté près de 354 000 barils de pétrole par jour, soit une augmentation de 7 % par rapport au total de 330 400 barils par jour de novembre, et aux 152 000 barils par jour déplacés en décembre 2017.

La première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, a annoncé mardi que la province investirait 3,7 milliards pour acheminer jusqu'à 120 000 barils de pétrole par jour par chemin de fer d'ici 2020, dans le cadre d'accords avec les deux principaux chemins de fer canadiens.

Les premières livraisons quotidiennes de 20 000 barils devraient commencer dès juillet.

La surcharge du réseau de pipelines d'exportation a été pointée du doigt, l'automne dernier, pour expliquer la faiblesse des prix du mélange de pétrole de l'Ouest canadien, le Western Canadian Select, par rapport au cours de référence de New York, le West Texas Intermediate.

Cet écart des prix a diminué au début de décembre, lorsque l'Alberta a annoncé qu'elle imposerait des réductions de la production de pétrole brut à compter du 1er janvier.

Certains producteurs se sont plaints du fait que la diminution de l'écart de prix entre les deux mélanges rendait les livraisons par rail moins rentables.