Mike Manley, PDG de Jeep, a été nommé samedi administrateur délégué de Fiat Chrysler Automobiles (FCA), en remplacement du patron emblématique Sergio Marchionne, qui s'en va après 14 ans pour raison de santé, rapportent les médias italiens.

Mis à jour le 21 juill. 2018
Fanny CARRIER AGENCE FRANCE-PRESSE

Contactée par l'AFP, FCA n'a pas confirmé l'information dans l'immédiat.

Ce discret Britannique de 54 ans, né à Edenbridge, a pris la tête de Jeep en 2009, en pleine tempête dans le secteur automobile américain. Il dirige aussi depuis 2015 la Ram, qui produit des camionnettes et fourgonnettes.

Les deux constructeurs sont considérés comme des joyaux de FCA. Selon Morgan Stanley, Jeep devrait d'ailleurs représenter à lui seul près de 70 % des profits du groupe cette année.

Sous la direction de M. Manley, le constructeur américain est passé de 337 000 véhicules vendus en 2008, à 80 % en Amérique du Nord, à près de 1,4 million en 2017, et vise 1,9 million cette année.

Les marques de luxe et Jeep sont d'ailleurs la priorité du plan stratégique de FCA sur cinq ans présenté début juin par Sergio Marchionne, avec le développement des véhicules hybrides et électriques.

M. Marchionne avait prévu de céder les rênes du groupe en 2019 et il avait déjà annoncé que ce serait à un homme choisi en interne. Mais des problèmes de santé du patron italo-canadien aux célèbres pulls et polos noirs ont obligé à accélérer le calendrier.

M. Marchionne a été opéré début juillet, officiellement à l'épaule droite. Selon les médias italiens, il est encore hospitalisé.

PHOTO Jewel SAMADM, ARCHIVES AFP

Sergio Marchionne