Source ID:; App Source:

Airbus loin devant Boeing au chapitre des commandes

Un Airbus A330.... (Photo AFP)

Agrandir

Un Airbus A330.

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Airbus a enregistré 1007 commandes nettes d'avions entre le 1er janvier et le 30 novembre, largement au-dessus de ses objectifs pour cette année et de son rival américain Boeing.

L'avionneur de Seattle a enregistré 568 commandes nettes au 2 décembre 2015, selon les derniers chiffres disponibles.

«Je suis ravi de voir que nos commandes nettes pour 2015 dépassent déjà le seuil des 1000 (commandes) en novembre, dépassant nos objectifs et ajoutant une nouvelle année solide après les années records de 2013 et 2014», s'est réjoui le patron d'Airbus, Fabrice Brégier, dans une déclaration à l'AFP.

L'avionneur européen avait enregistré 1456 commandes nettes en 2014 et 1503 commandes en 2013, réalisant cette année-là un record absolu dans l'histoire de l'aéronautique.

Dans la course que se livrent les deux géants de l'aéronautique, l'Américain devance en revanche Airbus en termes de livraisons cette année.

Boeing a ainsi livré 709 appareils à ses clients entre janvier et novembre, contre 556 pour Airbus.

L'avionneur américain dispose également toujours d'une avance sur son rival européen sur le segment long-courrier, plus lucratif, avec 179 commandes de 767, 777 et 787.

Mais avec 152 commandes pour ses A330 et A350, Airbus reste très bien positionné, alors qu'il ambitionne de rattraper son retard sur ce segment par rapport à son rival.

Airbus a ainsi enregistré en novembre des commandes pour dix-neuf A330 dans les versions actuelle (ceo) et remotorisée (neo). Boeing a lui aussi frappé fort, avec dix-huit 787-10, la version à grande capacité de son «Dreamliner» commandés par la compagnie Taïwanaise Eva Air, en novembre.

Dans cette compétition entre les deux géants, c'est le segment du moyen-courrier qu'Airbus domine largement, avec 927 commandes pour des appareils de son best-seller A320, contre 389 pour les 737 de Boeing depuis le début de l'année.

Airbus dispose également d'une longueur d'avance sur les versions remotorisées des monocouloirs des deux avionneurs, l'A320neo détenant déjà, avec plus de 4300 commandes, 58% des parts de ce marché.

Concernant les livraisons, Airbus entend maintenir son avance sur le moyen-courrier en accélérant la cadence de production de l'A320, et table pour le long-courrier sur la montée en cadence de la production de son dernier-né, l'A350, entré en service en début d'année.

Il prévoit ainsi de passer à une production de 60 exemplaires de la famille A320 par mois mi-2019, contre 42 actuellement. L'avionneur de Seattle prévoit pour sa part d'accroître la production de son 737, de 42 appareils produits par mois aujourd'hui à 47 en 2017, et 52 en 2018.

Pour l'A350, Airbus prévoit d'en livrer 15 cette année, et vise une cadence de 110 appareils produits par an d'ici 2019.

Reste que l'écart entre les deux géants de l'aéronautique n'a jamais été aussi important en termes de commandes à cette période de l'année.

Dans le détail, la majorité des 169 commandes enregistrées en novembre par Airbus concernent la famille A320, de la part de la compagnie portugaise TAP, de la sud-coréenne Korean Airlines et du transporteur à rabais easyJet, ainsi que VietJet et Iberia.

Au cours du mois de novembre, l'avionneur européen a procédé à 61 livraisons d'appareils sur l'ensemble de sa gamme: 47 appareils de la famille A320 et sur le long-courrier dix A330, un A350 et trois A380.

Au total, le carnet de commandes d'Airbus s'élève à 6837 appareils, soit environ 10 ans de production.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer