Source ID:43134; App Source:cedromItem

Fitch abaisse la note de Bombardier

Fitch s'est montrée préoccupée au sujet des frais... (Photo Christinne Muschi, archives REUTERS)

Agrandir

Fitch s'est montrée préoccupée au sujet des frais de développement de la CSeries et de la date de son entrée en service.

Photo Christinne Muschi, archives REUTERS

Quelques jours après Moody's et DBRS, Fitch a abaissé la cote de solvabilité de Bombardier (T.BBD.B) pour la faire passer de BB-à B+. L'agence de notation a également assigné une perspective négative à l'entreprise.

Fitch s'est montrée préoccupée au sujet des frais de développement de la CSeries et de la date de son entrée en service. L'agence a exprimé ses doutes quant à une entrée en service au deuxième semestre (comme le prévoit encore l'entreprise) en raison des nombreuses innovations technologiques que compte la nouvelle famille d'appareils.

Fitch considère que le carnet de commandes de la CSeries, avec 243 commandes fermes, est relativement mince si on le compare à ceux de l'Airbus A320 Neo et du Boeing 737 Max.

L'agence a également lié la décote de Bombardier à ses flux de trésorerie, plus négatifs que prévu en 2014. Fitch croit que les flux seront déficitaires de 900 millions à 1 milliard US en 2015, peut-être davantage. Fitch a énuméré plusieurs facteurs pour expliquer sa décision d'assigner une perspective négative à Bombardier: les risques liés à l'exécution du programme de la CSeries, la pression sur les marges de Bombardier Aéronautique et de Bombardier Transport, les risques liés aux liquidités de l'entreprise si le plan de financement de 2,2 milliards US n'atteint pas ses objectifs et l'impact des mesures qu'adoptera l'entreprise pour établir des partenariats ou se défaire de certains secteurs.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer