Source ID:40475; App Source:cedromItem

CSeries: un milliard de plus en développement

Les appareils de la CSeries ont été cloués... (PHOTO CLÉMENT SABOURIN, archives AFP)

Agrandir

Les appareils de la CSeries ont été cloués au sol pendant plusieurs mois, l'an passé, après un incident survenu à la fin de mai. La reprise des essais en vol en septembre seulement a inévitablement eu un effet sur les coûts du programme.

PHOTO CLÉMENT SABOURIN, archives AFP

Richard Dufour

Les frais de développement de la CSeries continuent d'augmenter.

Le PDG sortant de Bombardier, Pierre Beaudoin, a indiqué hier que le coût projeté du programme avait augmenté de près de 1 milliard US, à 5,4 milliards US, en un an. Bombardier avait également révisé le coût du programme à la hausse d'environ 1 milliard US en février 2014. Le coût initial du projet avait été évalué à 3,4 milliards US lors du lancement en 2008.

Bombardier explique que la nouvelle hausse de coûts est en partie liée au développement du moteur de l'appareil, une pièce fabriquée par Pratt&Whitney, l'ex-employeur du nouveau PDG de Bombardier, Alain Bellemare.

Pierre Beaudoin s'est notamment fait demander par un analyste si Bombardier pourrait récupérer auprès de Pratt&Whitney certains des coûts additionnels liés à l'incident impliquant un moteur d'un avion CSeries, le printemps dernier.

«Nous sommes assurément en discussions avec nos fournisseurs, et ces discussions vont se poursuivre au cours des prochaines années, a-t-il répondu. Pratt&Whitney est un important partenaire pour notre plateforme, et les discussions avec nos fournisseurs sont de nature confidentielle.»

Les appareils de la CSeries ont été cloués au sol pendant plusieurs mois, l'an passé, après l'incident survenu à la fin de mai. La reprise des essais en vol en septembre seulement a inévitablement eu un effet sur les coûts du programme.

L'année passée, c'est le report de 12 mois de l'entrée en service des appareils de la CSeries, dans la seconde moitié de 2015, qui avait entraîné des coûts additionnels importants à l'aventure.

Les résultats du quatrième trimestre en bref

Même si une mise à jour de la performance financière avait été publiée le mois dernier, la rentabilité de l'entreprise au quatrième trimestre s'est avérée inférieure aux prévisions des analystes.

4e trimestre 2014/consensus/4e trimestre 2013

> Profits par action 4 cents US/5 cents US/7 cents US

> Revenus 5,96 milliards US/5,82 milliards US/5,32 milliards US

> Bénéfice d'exploitation (BAIIA) 272 millions US/269 millions US/292 millions US




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer