Source ID:19981; App Source:cedromItem

Port de Montréal: Morgan Stanley vend deux terminaux de conteneurs

Les prochains copropriétaires de la firme portuaire Montreal... (Photo Stéphane Champagne, archives La Presse)

Agrandir

Les prochains copropriétaires de la firme portuaire Montreal Gateway Terminals Partnership seraient trois firmes québécoises d'investissement, au lieu de firmes européennes ou américaines comme lors des transactions précédentes en 2007 et en 2005.

Photo Stéphane Champagne, archives La Presse

La firme qui gère deux des trois terminaux de conteneurs du port de Montréal change de propriétaire pour la troisième fois en moins d'une décennie pour une somme estimée à 600 millions US, selon les sources du Wall Street Journal.

Les prochains copropriétaires de la firme portuaire Montreal Gateway Terminals Partnership seraient trois firmes québécoises d'investissement, au lieu de firmes européennes ou américaines comme lors des transactions précédentes en 2007 et 2005.

Selon le Wall Street Journal, ce trio serait mené par Fiera Axium, filiale d'investissement en infrastructures de l'important gestionnaire de placements Fiera Capital, de Montréal. Ses deux principaux partenaires seraient le Fonds de solidarité FTQ et le Mouvement Desjardins.

Ce trio serait à finaliser les détails de l'acquisition de Montreal Gateway avec son propriétaire actuel: la filiale d'investissement en infrastructures du groupe financier américain Morgan Stanley.

Morgan Stanley avait déboursé en 2007 l'équivalent de 456 millions CAN pour acquérir 80% de Montreal Gateway des mains du groupe allemand TUI qui, lui, l'avait obtenu deux ans plus tôt lors de l'acquisition pour 2,1 milliards CAN des actifs de la filiale CP Navigation du transporteur ferroviaire Canadien Pacifique.

En 2013, Morgan Stanley avait racheté de TUI sa part minoritaire de 20% de Montreal Gateway. Puis, à peine un an plus tard, en mai 2014, la filiale d'infrastructure de Morgan Stanley avait annoncé son intention de revendre Montreal Gateway, espérant en obtenir l'équivalent de 800 millions US.

Tout indique qu'elle aurait finalement trouvé preneur au Québec même, mais pour une somme nettement moindre qu'espérée, aux environs de 600 millions US.

Une continuité souhaitée

Selon Sylvie Vachon, présidente de l'Administration portuaire de Montréal, qui supervise les contrats de gestion de ses divers terminaux (conteneurs, vrac, produits pétroliers, etc.), l'origine québécoise des prochains copropriétaires présumés de Montreal Gateway pourrait favoriser la proximité avec «nos priorités et nos objectifs de développement économique de la région de Montréal».

«Ça s'est bien passé ces dernières années [avec Morgan Stanley] parce que l'administration de Montreal Gateway, bien aguerrie, a pu conserver une bonne autonomie de gestion avec ses divers partenaires au port de Montréal. Nous nous attendons à une telle continuité de la part des prochains copropriétaires de la firme d'exploitation de deux terminaux très importants chez nous», a expliqué Mme Vachon.

Une annonce officielle de la transaction est attendue d'ici la fin du mois de janvier.

Par conséquent, la discrétion était le mot d'ordre hier parmi les dirigeants de Fiera Axium et du Fonds de solidarité.

«Dans ce cas-ci, on ne nie pas et on ne confirme pas. En fait, on ne commente pas les rumeurs de marché. On fait les annonces quand les choses sont faites», a répondu le porte-parole du Fonds, Patrick McQuilken, aux questions de La Presse Affaires.

Quant au président et chef de la direction de Fiera Axium, Pierre Anctil, meneur présumé de l'achat de Montreal Gateway, il s'est d'abord empressé de préciser que «ce qui est publié dans le Wall Street Journal ne vient pas de [lui]».

«C'est notre politique chez Fiera Axium de ne jamais commenter des transactions qui seraient en cours. Nous vous en informerons si ça se complète», a-t-il ajouté.

Moins connue que sa société mère Fiera Capital, qui gère 82 milliards en investissements, Fiera Axium administre tout de même pour plus de 1 milliard de dollars en actifs d'infrastructures publiques, dont la production d'énergie éolienne au Québec et solaire en Ontario.

Son président et cofondateur, Pierre Anctil, ingénieur et administrateur de profession, est aussi un ex-vice-président et membre du bureau du président au groupe d'ingénierie SNC-Lavalin.

---------------

LES CONTENEURS AU PORT DE MONTRÉAL

> Environ 12 millions de tonnes de marchandises conteneurisées en 2014

> Environ 40% du tonnage annuel total au port de Montréal

> Trois terminaux de conteneurs exploités en concession: les terminaux Racine et Cast gérés par Montreal Gateway Terminals (propriété de Morgan Stanley); le terminal Termont géré par Logistec, de Montréal, et Ceresgroup, du New Jersey

> Manutention de 97 000 à 127 000 conteneurs EVP (équivalents 20 pieds) par mois, selon les saisons de navigation

> Manutention totale d'environ 1,39 million de conteneurs EVP en 2014

> Principales marchandises conteneurisées: produits divers de consommation, aliments et produits céréaliers, produits forestiers et de construction, produits métallurgiques, véhicules et pièces, produits chimiques

Source: Administration portuaire de Montréal

Pour consulter la carte interactive des terminaux du port de Montréal: https://www.port-montreal.com/pmgeo/navires.do?action=getmap&mapname=installations&lang=fr




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer