Le groupe américain de transport aérien United Continental a annoncé mardi un programme censé lui permettre d'économiser 2 milliards de dollars par an d'ici 2017.

Publié le 19 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

La moitié des économies sera réalisée sur les coûts en carburant, notamment grâce à une flotte plus moderne et moins gourmande en kérosène, selon des documents publiés en marge d'une conférence avec des analystes.

Le reste découlera d'améliorations de la productivité (500 millions de dollars), ainsi que de la réduction des coûts d'approvisionnement, de maintenance et de distribution.

La compagnie n'a pas précisé si cela entraînerait des suppressions d'emplois.

Ces mesures devraient contribuer à multiplier le bénéfice imposable du groupe par deux à quatre dans les quatre prochaines années, indique United dans un communiqué.

Elle espère aussi dégager suffisamment de liquidités pour recommencer à en redistribuer à ses actionnaires, sous forme de dividendes ou de rachats d'actions, d'ici 2015.

L'action United Continental a progressé mardi de 3,90% à 37,80 dollars à Wall Street.

Ces annonces d'économies interviennent quelques semaines après la publication de résultats décevants pour le troisième trimestre, où le chiffre d'affaires avait reculé moins que prévu, de 3,2% à 10,23 milliards de dollars, et le nombre de passagers transportés baissé de 3,8%.

Le PDG Jeff Smisek avait assuré que le groupe prenait «des mesures énergiques pour mettre fin aux causes des mauvaises performances et faire croître les revenus plus rapidement».

Il avait notamment reconnu que les coûts d'exploitation d'United étaient globalement «trop élevés», le directeur financier John Rainey évoquant pour sa part un potentiel de réduction «de l'ordre d'un milliard de dollars».