Source ID:385875; App Source:cedromItem

Lente reprise pour l'aéronautique

Ce ne serait qu'en 2014 que l'industrie aéronautique... (Photo Archives AP)

Agrandir

Ce ne serait qu'en 2014 que l'industrie aéronautique canadienne devrait enfin voir ses revenus augmenter de façon importante.

Photo Archives AP

L'industrie aéronautique canadienne ne s'est pas encore remise de la récession de 2008-2009.

«L'état de l'industrie s'améliore, mais elle est encore loin du sommet d'avant la récession en matière de revenus et de production», a indiqué l'analyste Maxim Armstrong, du Conference Board du Canada, dans un rapport sur les perspectives de l'industrie aéronautique canadienne.

Revenus

L'analyste a rappelé que l'économie mondiale avait été particulièrement lente à se relever. En fait, la croissance est extrêmement lente aux États-Unis et au Japon, alors que l'Europe est en pleine récession. Cette situation a des impacts sur les commandes en aéronautique.

«Les clients sont encore frileux», a lancé M. Armstrong lors d'une entrevue téléphonique avec La Presse Affaires.

L'analyste a indiqué que la nature de l'industrie explique également cette longue reprise.

«C'est une industrie qui bouge lentement, a-t-il affirmé. Les commandes se font longtemps d'avance, ça prend beaucoup de temps à se mettre en production, ça prend beaucoup de temps à être livré.»

Selon lui, ce n'est qu'en 2014 que l'industrie devrait enfin voir ses revenus augmenter de façon importante. La CSeries de Bombardier, qui devrait alors entrer en production, devrait contribuer à cette amélioration.

«Il faudra voir si les essais en vol vont générer plus de commandes, a déclaré M. Armstrong. Nous pensons qu'il y a beaucoup de clients potentiels qui attendent de voir si les tests en vol démontrent que les résultats sont aussi beaux en réalité qu'en théorie.»

Emplois

Le développement de la CSeries semble avoir eu un effet bénéfique sur l'emploi. Dans son rapport, l'analyste a noté que, contrairement aux autres types de coûts, les coûts liés à l'emploi n'ont pas diminué pendant le ralentissement. Ces coûts ont représenté 43% des coûts totaux en 2012, alors qu'ils ne représentaient que 25% des coûts en 2006.

M. Armstrong a affirmé qu'il fallait prendre avec un grain de sel la diminution du nombre d'emplois en 2013. «Il y a une très grande volatilité d'un trimestre à l'autre», a-t-il déclaré.

L'analyste a indiqué que le début de l'année avait été difficile pour l'industrie, mais que les choses étaient en train de se replacer.

Le nombre d'emplois devrait donc augmenter au cours des quatre prochaines années.

L'INDUSTRIE AÉRONAUTIQUE CANADIENNE

REVENUS

2008: 18,5 milliards

2012: 15,7 milliards

2013: 15,3 milliards (prévision)

2014: 16,0 milliards (prévision)

NOMBRE D'EMPLOIS

2008: 59 400

2012: 72 600

2013: 68 700 (prévision)




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer