Source ID:; App Source:

Embraer lance sa nouvelle génération de jets régionaux

La famille des E jets compte actuellement quatre... (Photo Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

La famille des E jets compte actuellement quatre avions dont le E190 et le E195 disposant de 70 à 122 sièges.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Le Bourget, France

Le constructeur brésilien Embraer (ERJ) a officialisé lundi au Bourget, le lancement de sa nouvelle génération de jets régionaux, une famille baptisée E2 offrant plus de sièges que la génération actuellement sur le marché et garantissant des économies de carburant.

Les trois versions de cette famille E2 (E175, E190 et E195) doivent entrer en service entre 2018 et 2020, selon un communiqué.

Le nouvel E175 offrira un siège de plus, à 88 passagers, le E195 en comptera trois de plus à 132, tandis que le E190 ne bouge pas.

La famille des E jets compte actuellement quatre avions dont le E190 et E195, disposant de 70 à 122 sièges.

Embraer a longtemps réfléchi au lancement d'un tout nouvel avion régional plus grand que cette gamme avant d'y renoncer l'an passé. Le constructeur a finalement opté pour la modernisation de sa gamme actuelle.

«Notre stratégie est de proposer tous les bénéfices d'un design neuf, mais bâti sur la fiabilité d'une plate-forme éprouvée», a commenté le PDG d'Embraer Commercial Aviation, Paulo Cesar Silva, cité dans un communiqué.

Le groupe américain Honeywell avait annoncé en février avoir été retenu pour fournir l'avionique de cette nouvelle génération de jets régionaux, qui doit permettre in fine d'obtenir «une réduction à deux chiffres de la consommation de carburant, des émissions (polluantes) du bruit et des coûts de maintenance», selon le communiqué du constructeur.

Le groupe prévoit un investissement de 1,7 milliard de dollars sur huit ans pour ce toilettage de sa gamme.

Le salon du Bourget, plus grand rendez-vous international du secteur aéronautique, a ouvert ses portes lundi au nord de Paris sous une pluie battante.

D'abord ouvert aux professionnels, il sera ouvert au public de vendredi à dimanche.

Des centaines de commandes sont attendues cette semaine. L'avionneur européen Airbus et son concurrent américain Boeing devaient en annoncer dès lundi matin, notamment pour leurs gammes d'avions long-courriers, a-t-on appris de sources proches des deux entreprises.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer