Source ID:371539; App Source:cedromItem

BRP: le plus gros appel à l'épargne de l'année

La première émission boursière de BRP suscite beaucoup d'intérêt. Plusieurs... (Archives La Presse)

Agrandir

Archives La Presse

Richard Dufour

(Montréal) La première émission boursière de BRP (DOO) suscite beaucoup d'intérêt. Plusieurs raisons sont évoquées pour expliquer comment le constructeur de motoneiges et de motomarines de Valcourt a pu réaliser le plus gros appel public à l'épargne de l'année au pays. L'opération de 262 millions a été confirmée mercredi avec le dépôt du prospectus final.

En fixant hier matin le prix d'offre initial de son action à 21,50$, dans le haut de la fourchette cible, Bombardier Produits Récréatifs (BRP) a confirmé le vif intérêt pour le titre, et ce, malgré le dividende récent de 376 millions versé aux actionnaires.

Dès l'ouverture des marchés mercredi, le titre s'est rapidement apprécié à près de 24$ dans un fort volume de transactions.

La plupart des grands investisseurs institutionnels canadiens avaient passé des commandes dans les dernières semaines, selon un banquier qui fait partie du syndicat responsable de l'émission d'actions.

«On retrouve tous les suspects habituels, dont les Fidelity de ce monde», dit-il. Comme c'est généralement le cas lors d'un premier appel public à l'épargne, 80% de l'émission a été alloué aux zinzins (investisseurs institutionnels) et 20% aux investisseurs individuels.

La demande institutionnelle était répartie également entre le Canada et les États-Unis (40% chacun), et une portion de 20% a été vendue auprès d'une clientèle institutionnelle européenne, selon nos sources.

On aurait pu penser que les Américains, généralement moins attirés par les actions à vote multiple, auraient boudé les actions avec droit de vote subalterne émises par BRP.

«De façon surprenante, nous avons reçu plus de commentaires au Canada qu'aux États-Unis sur les actions multivotantes», dit un banquier qui travaillait sur le dossier pour l'un des principaux preneurs.

Plusieurs facteurs sont mentionnés pour expliquer le succès de l'opération marketing qui a convaincu les investisseurs d'acheter des actions de BRP.

«BRP permet de jouer la reprise de la demande du consommateur américain, ce qui est rare. Il y a peu de titres qui permettent ça. En fait, c'est le seul au Canada qui permet de jouer cette tendance-là. Les investisseurs d'ici aiment miser sur ça et ils ont notamment vu cet angle dans les présentations des dirigeants au cours des dernières semaines», commente un banquier d'affaires qui a travaillé sur l'émission d'actions.

«Aussi, ce que les institutionnels ont pu apprendre pendant le roadshow en mai et que le petit investisseur ne peut pas apprendre en lisant le prospectus, c'est l'état des prévisions cours/bénéfice pour les années à venir.»

Mercredi, l'action de BRP a clôturé à 24,01$ à la Bourse de Toronto.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer