CAE exploitera un cinquième centre de formation en Inde.

Marie Tison LA PRESSE

> Suivez Marie Tison sur Twitter

La société montréalaise a profité du Salon aéronautique du Bourget pour annoncer l'établissement d'un centre de formation de pilotes et de techniciens à Delhi, dans le cadre d'une coentreprise formée avec la société indienne InterGlobe Enterprises.

CAE forme déjà plus de 1500 membres d'équipage par année dans son centre de formation de Bangalore. La société montréalaise exploite également en Inde un centre de formation sur hélicoptère et deux écoles de pilotage.

Dans un document présenté hier au Bourget, Boeing a parlé de «croissance exponentielle» des besoins au cours des 20 prochaines années dans le monde. D'ici 2030, l'industrie aérienne nécessitera 460 000 nouveaux pilotes commerciaux et 650 000 nouveaux techniciens. À elle seule, la région Asie-Pacifique nécessitera 182 300 nouveaux pilotes et 32 500 nouveaux techniciens au cours de cette période.

«Il y a déjà une pénurie, a soutenu la vice-présidente des services de vol de Boeing, Sherry Carbary, en conférence de presse. En Chine et en Inde, les personnes qui ont moins de 25 ans représentent le double de la population des États-Unis. Il y a donc suffisamment de personnes, mais encore faut-il trouver le moyen de les attirer et de les financer.»

Elle a expliqué que les jeunes étaient maintenant très attirés par les nouvelles technologies et les médias sociaux. «Il faut que l'aviation redevienne excitante et sexy», a-t-elle lancé.

Le président du Groupe produits et services civil de CAE, Jeff Roberts, a affirmé qu'il était toujours aussi excitant d'être un pilote. «Les jeunes intéressés à la haute technologie pourraient difficilement choisir un métier qui offre une plus grande interaction avec la technologie», a-t-il soutenu en entrevue.