Le groupe américain de messagerie FedEx (FDX) a publié mercredi un bénéfice net annuel en hausse de 23% à 1,45 milliard de dollars, avec une progression meilleure que prévue, de 33%, sur le seul quatrième trimestre.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le PDG Frederick Smith, cité dans un communiqué, a affirmé qu'«avec cet élan positif, une croissance économique modérée et une réduction des freins en termes de coûts, FedEx est bien placé pour livrer une solide croissance des bénéfices» durant l'exercice 2011-12.

Sur le seul quatrième trimestre clos le 31 mai, le bénéfice net a grimpé de 33% à 558 millions de dollars. Rapporté au nombre d'actions, il revient à 1,75 dollar, au-delà du 1,72 dollar attendu par les analystes.

Le chiffre d'affaires de l'exercice revient à 39,3 milliards de dollars, en hausse de 13%, et celui du dernier trimestre à 10,55 milliards de dollars, en hausse de 12% et supérieur aux attentes (10,42 milliards).

Les prévisions du groupe sont également supérieures aux attentes, avec un bénéfice par action compris entre 1,40 et 1,60 dollar pour le premier trimestre, contre 1,41 dollar attendu jusqu'à présent par les analystes, et entre 6,35 et 6,85 dollars pour l'année (contre 6,5 dollars attendus par les analystes).

FedEx, l'un des groupes considérés comme un baromètre de l'économie américaine, a expliqué qu'il avait bénéficié durant le trimestre de l'augmentation des volumes convoyés par transport terrestre et par les messageries express internationales. «Le retour à la rentabilité de Fedex Freight (fret) a aussi amélioré les résultats d'exploitation», a indiqué le groupe.