Le constructeur aéronautique américain Boeing (BA) a annoncé mercredi avoir vu son bénéfice net reculer de 15% au premier trimestre, en raison d'une charge exceptionnelle et d'une baisse de son chiffre d'affaires, mais a battu malgré tout les attentes des analystes.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le groupe a aussi revu à la baisse sa prévision de bénéfice 2010 pour tenir compte d'une charge exceptionnelle due à un changement de fiscalité lié à la réforme de l'assurance maladie récemment adoptée aux Etats-Unis.

Dans un communiqué, Boeing indique avoir dégagé un bénéfice net de 519 millions de dollars contre 610 millions un an plus tôt.

Par action, le bénéfice s'élève à 70 cents, y compris 20 cents par action liés à la charge exceptionnelle annoncée fin mars et évaluée à 150 millions de dollars. Cela dépasse les attentes des analystes, qui prévoyaient un bénéfice par action de 64 cents.

Au quatrième trimestre, le constructeur avait dégagé un bénéfice net de 1,268 milliard de dollars.

Le chiffre d'affaires du groupe est ressorti à 15,216 milliards de dollars, en baisse de de 8% sur un an, et inférieur aux prévisions de Wall Street.

«Avec des progrès clairs sur le 787 et le 747-8, des performances financières solides et des progrès marqués dans les perspectives de nos clients, nous restons sur la dynamique positive que nous avons observée fin 2009», a commenté Jim McNerney, PDG de Boeing, cité dans le communiqué.

Le groupe table dorénavant sur un bénéfice net par action de 3,50 à 3,80 dollars par action en 2010 pour tenir compte de la charge exceptionnelle, contre 3,70 à 4,00 dollars annoncés en janvier.