La nouvelle aérogare de l'aéroport Billy Bishop de Toronto, nouveau nom de ce qui était jusqu'à tout récemment appelé «l'aéroport de l'île» ou «l'aéroport du centre-ville de Toronto», ouvrira ses portes aux passagers le 7 mars.

Mis à jour le 22 févr. 2010
LA PRESSE CANADIENNE

Les promoteurs prévoient que cette aérogare, d'une valeur de 50 millions de dollars, recevra plus de 1,3 million de passagers cette année.

L'exploitant de cette installation est la société City Centre Terminal, propriété du transporteur aérien régional Porter Aviation Holdings. Les activités de l'aéroport sont gérées en vertu d'une entente tripartite intervenue entre l'Administration portuaire de Toronto, le gouvernement fédéral et la Ville de Toronto.

L'aérogare, qui a été inaugurée lundi, comprendra 10 couloirs d'embarquement couverts, des installations pour les douanes et l'immigration, ainsi qu'un éventail de boutiques, de services alimentaires, de boutiques hors-taxe et d'autres services. Son aménagement sera complété l'automne prochain.

Robert Deluce, le président-directeur général de Porter Airlines, a affirmé lundi que l'aéroport de l'île de Toronto est un rouage de plus en plus important dans l'infrastructure des transports de la région et que le nombre record de passagers qu'il accueille chaque année en témoigne.

Porter est établie dans l'île abritant l'aéroport et est un locataire de City Centre Terminal. Porter Airlines a remplacé Air Canada en 2006 comme transporteur régional utilisant l'aéroport.

Le nouveau nom de l'aéroport lui a été donné en hommage à Billy Bishop, un pilote canadien héros de la Première Guerre mondiale. Communément appelé «l'aéroport de l'île», le site a vu le jour en 1939 et a d'abord porté le nom de «Port George VI Airfield». En 1994, son nom a été changé pour «Aéroport du centre ville de Toronto» (Toronto City Centre Airport). L'aérogare d'origine, qui est encore debout, a été désignée lieu historique national en 1989.