Air Canada (T.AC.A) a conclu un protocole d'entente avec l'un de ses principaux fournisseurs de traitement de cartes de crédit.

LA PRESSE CANADIENNE

En vertu de l'entente, le niveau de trésorerie non affectée qu'Air Canada doit maintenir afin de ne pas devoir verser de dépôts en espèces additionnels est maintenant réduit à 800 millions de dollars.

Le président et chef de la direction d'Air Canada, Calin Rovinescu, a affirmé que cette entente constituait une étape importante en vue d'assurer la stabilité financière dont le transporteur avait besoin en cette période difficile.

Il a expliqué que la priorité absolue demeurait l'adoption d'un moratoire sur la capitalisation des régimes de retraite.

Air Canada négocie actuellement avec plusieurs prêteurs potentiels en vue d'obtenir un financement additionnel, lequel est conditionnel à la stabilité de la main-d'oeuvre.

Certaines des modifications prévues par le protocole d'entente sont conditionnelles à la conclusion d'une entente officielle par les parties. Si celles-ci ne peuvent s'entendre d'ici le 15 juin, elles seront de nouveau assujetties aux dispositions des ententes initiales relatives au traitement des cartes de crédit.