Source ID:; App Source:

Des pertes réduites pour US Airways

Agence France-Presse
New York

La compagnie aérienne US Airways a annoncé jeudi une forte réduction de ses pertes, à 103 millions de dollars au premier trimestre contre 237 millions un an plus tôt, grâce la réduction de sa facture carburant, qui a permis de compenser en partie la chute de son activité.

   Hors éléments exceptionnels, les résultats du transporteur américain sont moins mauvais qu'attendus par les analystes, avec une perte courante par action s'établissant à 2,28 dollars, au lieu des 2,38 dollars prévus.

   «Notre perte au premier trimestre reflète la faiblesse de l'économie mondiale qui a eu un impact négatif sur tout le secteur», a souligné de PDG Doug Parker, en se félicitant toutefois du grand succès de la «facturation à la carte» de certains services et d'un taux de remplissage des avions aux États-Unis selon lui meilleur que celui de ses concurrents.

   «Nous avons réduit nos capacité comme il le fallait et envisagerons de réductions supplémentaires si le climat économique l'exige», a-t-il ajouté, cité dans un communiqué.

   M. Parker a jugé les performances du reste de l'année «difficiles à évaluer», sans se risquer à les chiffrer.

   

   US Airways, qui fait payer 15 dollars le premier bagage enregistré et 25 dollars le second pour toutes les liaisons en Amérique et aux Caraïbes, a annoncé que, à partir du 9 juillet, ces montants seraient augmentés de 5 dollars si l'enregistrement se faisait à l'aéroport plutôt qu'en ligne.

   En revanche, les passagers ont de nouveau droit aux jus de fruit et sodas gratuits.

   

   Le chiffre d'affaires du groupe pour ces trois mois a reculé de 13,5% pour revenir à 2,45 milliards de dollars. La seule activité «passagers» a généré des ventes de à 2,16 milliards de dollars, en retrait de 17,1%.

   La facture de carburant a diminué de 54%, à 375 millions de dollars. Mais le groupe a encore été pénalisé par son programme d'achats de couverture, dans la mesure où ses contrats avaient été passés à une époque où le pétrole était encore cher. En excluant ce facteur, sa perte nette n'aurait pas dépassé 63 millions de dollars.

   Durant le trimestre écoulé, la compagnie a pu lever 115 millions de dollars de liquidités, pour «l'aider à résister à une crise économique prolongée».




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer