Source ID:; App Source:

Restructuration chez Transat? L'entreprise dit que non

Jean-Marc Eustache, PDG de Transat...

Agrandir

Jean-Marc Eustache, PDG de Transat

Sylvain Larocque
La Presse Canadienne
Montréal

L'analyste David Newman, de la Financière Banque Nationale, voit dans la nomination de Nelson Gentiletti comme chef de la direction financière par intérim de Transat (T.TRZ.B) un prélude à une restructuration du voyagiste montréalais, ce que nie l'entreprise.

Dans une note, M. Newman souligne que M. Gentiletti a mené une restructuration «couronnée de succès» lors de son précédent passage à ce poste, de 2002 à 2005. Transat avait alors uniformisé sa flotte d'avions, réduit ses coûts et centralisé ses activités.

«Cette nomination, de même que tout rôle accru (qu'on pourrait confier à Nelson Gentiletti), indiquent peut-être qu'une restructuration pointe à l'horizon», a écrit David Newman, en prédisant que les investisseurs allaient bien réagir à la nouvelle, annoncée mercredi après la fermeture des marchés.

L'analyste a vu juste: l'action de Transat a bondi de plus de 10 pour cent jeudi, clôturant à 8,40 $ à la Bourse de Toronto.

Jean-Michel Laberge, porte-parole de Transat, a expliqué que le départ du précédent chef de la direction financière, François Laurin, 46 ans, résultait d'un «commun accord» entre lui et l'entreprise, dans l'«intérêt» de celle-ci.

«Il n'y a pas vraiment de restructuration de prévue», a affirmé M. Laberge. Une trentaine de postes administratifs ont été éliminés chez Air Transat à la fin février, a-t-il néanmoins révélé.

C'est sous le règne de M. Laurin que Transat a placé 143,5 millions $ de ses liquidités dans du papier commercial adossé à des actifs (PCAA), un produit financier devenu illiquide dans la foulée de la crise hypothécaire américaine. A l'instar d'autres détenteurs importants de PCAA, l'entreprise n'a toujours pas récupéré cet argent.

Happé par les cours du pétrole et la forte concurrence, Transat a inscrit une perte nette de 50 millions $ à son dernier exercice, terminé le 31 octobre, comparativement à un bénéfice net de 78,5 millions $ enregistré un an plus tôt. L'entreprise a suspendu son dividende jusqu'à nouvel ordre et a annoncé des mesures de réduction des coûts, mais pas de suppressions de postes.

En plus d'agir comme chef de la direction financière par intérim, M. Gentiletti demeurera président de Transat Tours Canada. Le voyagiste est à la recherche d'un remplaçant permanent à M. Laurin.

 




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer