Un tribunal de Paris a imposé mercredi une amende de 3,7 milliards d'euros (5,53 milliards de dollars CAD) à la banque suisse UBS pour avoir aidé ses clients à échapper aux autorités fiscales.

ASSOCIATED PRESS

La cour criminelle a reconnu le géant bancaire coupable de démarchage bancaire illégal et blanchiment aggravé de fraude fiscale.

La presse française rapporte qu'il s'agit d'une amende sans précédent.

UBS compte parmi les plus grandes banques privées du monde. Elle prétend qu'il n'existe aucune preuve de malversations et qu'il s'agit d'une affaire politique.

Les enquêteurs affirment que la banque suisse a envoyé des employés recruter des clients bien nantis ou des athlètes lors d'événements sportifs et culturels en France, en les incitant à placer leurs fonds en Suisse.

Des biens totalisant dix milliards d'euros auraient ainsi été cachés illégalement par des clients français en Suisse entre 2004 et 2012.