Source ID:fb51bd31-442d-4141-984d-37c2350525c0; App Source:alfamedia

Les guichets de la Laurentienne quittent le métro

Des guichets indépendants d'Access Cash ont fait leur... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Des guichets indépendants d'Access Cash ont fait leur apparition dans les stations de métro.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Richard Dufour

Présents dans le métro de Montréal depuis 1997, et de façon exclusive depuis 2009, les guichets automatiques de la Banque Laurentienne ont tous été retirés ces dernières semaines. Leur utilisation diminuait, justifie-t-on.

Quelque 68 guichets automatiques identifiés à l'institution bancaire québécoise ont donc été retirés du réseau du métro au cours des mois de juillet et d'août pour faire place à des guichets indépendants d'Access Cash.

« Nous avons revu l'ensemble de notre offre de guichets automatiques à l'extérieur de nos succursales afin de nous adapter aux habitudes transactionnelles de nos clients », explique la vice-présidente adjointe aux communications de la Banque Laurentienne, Hélène Soulard.

« Access Cash a le même genre d'entente exclusive, avec le même nombre de terminaux », dit Amélie Régis, conseillère corporative aux affaires publiques à la STM.

En quittant le métro, le nombre total de guichets automatiques de la Banque Laurentienne recule à 228, soit près de deux fois moins qu'il y a trois ans, alors que la banque en avait plus de 400.

« Avoir accès à un guichet automatique sur l'île de Montréal pour les clients de la Banque est très facile d'autant plus que notre offre a été bonifiée grâce à notre partenariat avec le réseau The Exchange », indique Mme Soulard.

Les clients de la Laurentienne peuvent en effet utiliser, sans frais supplémentaires, les guichets des institutions membres du réseau Exchange, notamment ceux de la Banque Nationale. « Ce réseau offre à nos clients un accès à plus de 3300 guichets automatiques au Canada, dont plus de 850 au Québec », ajoute Mme Soulard.

« Compte tenu de la baisse d'utilisation du guichet dans les dernières années, c'est moins pertinent de maintenir un nombre élevé de guichets. Il y a un coût à conserver des guichets, mais c'est aussi notre volonté d'optimiser l'ensemble de nos activités de services aux particuliers et de s'assurer que notre couverture correspond aux besoins de la clientèle. Le partenariat avec The Exchange permet de consolider notre couverture et de bien gérer notre parc de guichets. »

BAISSE D'UTILISATION DE 47 % EN 8 ANS

La Laurentienne n'a pas observé une réduction transactionnelle de l'utilisation de ses guichets uniquement dans le métro. En huit ans, la banque chiffre la diminution globale de l'utilisation de ses guichets à 47 %, alors que les transferts électroniques sont en forte croissance.

Le retrait d'argent demeure la principale transaction réalisée aux guichets automatiques de la banque, mais les terminaux de la Laurentienne permettent aussi toujours d'effectuer des dépôts, de payer des factures et de faire des virements.

La Laurentienne s'est lancée depuis trois ans dans un ambitieux plan de transformation sur sept ans qui vise à augmenter substantiellement l'actif de la banque et à mettre davantage l'accent sur le conseil financier et la bonification des services sur les plateformes numériques. Depuis la mise en place du plan, la banque a notamment procédé à la fusion de 50 succursales, implanté un nouveau système informatique et réalisé deux acquisitions.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer