Source ID:5d1dab29-651c-49b9-9ca6-5017ee58cdef; App Source:alfamedia

Le «bitcoin social» québécois récolte 1,1 million

Paul Allard, fondateur et PDG d'Impak Finance... (Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse)

Agrandir

Paul Allard, fondateur et PDG d'Impak Finance

Photo Ivanoh Demers, Archives La Presse

Impak Finance, fintech québécoise derrière la cryptomonnaie lancée à l'été 2017 avec l'ambition d'encourager la consommation responsable, a clos cette semaine une ronde de financement qui lui a rapporté 1,1 million de dollars.

Le regroupement d'investisseurs Anges Québec et des partenaires privés, dont Claude Chagnon et Didier Kuhn, y ont contribué.

Impak Finance a par ailleurs annoncé avoir attiré 10 000 détenteurs de compte qui pourront amasser des « impak coin », « une monnaie utilisée pour récompenser la consommation responsable », explique son fondateur et PDG, Paul Allard.

À mi-chemin entre le bitcoin et les points bonis, l'impak coin peut être acheté ou obtenu en faisant affaire avec une des 300 entreprises actuellement « qualifiées ». Cette monnaie pourra ensuite servir pour des achats dans une autre entreprise, et les transactions seront consignées dans une application qui sera lancée à l'automne, précise M. Allard.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer