La société Investissements PSP, qui gère à Montréal les 126 milliards en actifs des régimes de retraite des employés civils et militaires du gouvernement fédéral, inaugure ce matin à Londres son «centre européen» afin d'accélérer la croissance de ses placements dans cet important espace de l'économie mondiale.

Publié le 10 mai 2017
MARTIN VALLIÈRES LA PRESSE

Ce «centre européen» constitue aussi le deuxième bureau d'affaires de PSP à l'étranger, après celui implanté à New York à l'automne 2015.

Présent à Londres pour cette inauguration, le président et chef de la direction de PSP, André Bourbonnais, indique par communiqué que «la création d'un centre névralgique européen est pour nous une étape clé qui démontre notre confiance et notre engagement envers la région». 

Selon PSP, son nouveau «centre européen» à Londres, qui comprend déjà 28 professionnels, a le mandat de «se concentrer sur les placements à long terme de qualité supérieure, principalement en placements privés, en titres de créances privés, en infrastructures ainsi qu'en immobilier.»

On signale aussi que cette équipe a déjà piloté depuis un an "d'importantes acquisitions" qui serviront à «accroître l'exposition d'Investissements PSP au marché européen.»

Entre autres, PSP dit avoir effectué  «plusieurs placements fructueux» dans le secteur des soins de santé -Cerba HealthCare, un chef de file européen en laboratoires de pathologie clinique-, dans l'immobilier à  Londres (12 immeubles) avec l'assureur Aviva,  et dans les transports avec AviAlliance, une filiale à part entière spécialisé dans les aéroports privés d'usages industriels.

Selon son président, André Bourbonnais, «la vision d'Investissements PSP consiste à être un investisseur institutionnel mondial de premier plan qui atteint son objectif de risque-rendement grâce à une approche de portefeuille global.»