La prestigieuse banque d'affaires Goldman Sachs a licencié une vingtaine de jeunes banquiers et courtiers pour avoir triché pendant leur formation en interne, a indiqué vendredi à l'AFP une source proche du dossier.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ce scandale ébranle la division de création des produits financiers dans plusieurs bureaux de l'établissement à travers le monde, dont New York et Londres, a ajouté la source sous couvert d'anonymat. Cette division fait partie de la branche de banque d'investissement.

Sollicitée par l'AFP, Goldman Sachs, connue pour ses conseils aux gouvernements et aux entreprises, ses paris sur les devises, les matières premières ou encore les taux, a indiqué qu'elle ne tolérait pas la fraude mais n'a pas voulu préciser sur quoi celle-ci portait exactement « Ce comportement n'était pas seulement une violation claire et nette des règles mais il était complètement incohérent avec les valeurs que nous promouvons au sein de la firme », a déclaré à l'AFP Michael Duvally, un porte-parole.

Enviée et détestée en même temps dans les milieux financiers, Goldman Sachs est considérée comme une des banques de Wall Street les plus difficiles d'accès pour tout jeune banquier ou courtier.

Elle attire chaque année des dizaines de milliers de candidats diplômés des plus grandes universités du monde pour son programme d'initiation de deux ans, voie d'accès royale.

Selon l'agence Bloomberg News, qui a révélé l'information, sur 267 000 candidatures reçues l'an dernier, Goldman Sachs n'a retenu que 3% des aspirants.