Source ID:; App Source:

CDPQ: salaire en hausse pour Michael Sabia

Le président et chef de la direction de... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Le président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Michael Sabia.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRECHETTE, LA PRESSE

Julien Arsenault
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

La rémunération totale du président et chef de la direction de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ), Michael Sabia, a presque doublé l'an dernier puisqu'il a, pour la première fois, reçu un montant ayant été différé en 2011.

Au total, M. Sabia a touché 2,2 millions $ par rapport à 1,14 million $ en 2013, est-il indiqué dans le rapport annuel de l'institution, publié mardi, presque deux mois après la divulgation des résultats pour l'exercice 2014.

Le rapport précise que ce montant différé est de 1,06 million $. En l'excluant, la rémunération directe du grand patron de la Caisse est demeurée inchangée, à 1,14 million $. Il en va de même pour son salaire de base de 500 000$.

Le rapport souligne également que le dirigeant de la CDPQ a choisi de différer un montant de 1,36 million $. Il sera ainsi en mesure de recevoir une prime différée liée à ce montant en 2017.

Quant aux six plus hauts dirigeants de l'institution, ils se sont partagé 8,25 millions $ en salaires et primes diverses au cours de l'exercice 2014, ce qui représente une hausse de 16%.

Le deuxième patron le mieux payé a été le premier vice-président et chef des placements, Roland Lescure. Sa rémunération totale a été de 1,7  million $.

En 2014, en dépit de la volatilité sur les marchés, le rendement de la Caisse a atteint 12%, une performance qui dépasse de 0,6 point de pourcentage son indice de référence. Son actif net se chiffrait à 225,9 milliards $, ce qui représente une progression de près de 25 milliards $.

Le rendement de 2014 avait toutefois été légèrement inférieur à celui de 13,1% enregistré l'année précédente.

En dépit de sa progression, la rémunération totale des principaux patrons de la Caisse demeure largement inférieure à celle des autres gestionnaires de caisses de retraite dans le reste du pays.

Par exemple, à l'Office d'investissement du Régime de pensions du Canada (OIRPC), dont l'actif atteignait 219,1 milliards $, la rémunération globale des dirigeants a atteint 14,1 millions $.

Du côté du régime de retraite des enseignants de l'Ontario (Teachers) - dont l'actif était de 154,5 milliards $ en date du 31 décembre dernier - les cinq plus hauts dirigeants ont reçu au total près de 15 millions $ en salaires et en primes en 2014.

Le rapport annuel de la CDPQ révèle par ailleurs que l'institution a réduit sa participation dans Power Corporation (T.POW) et les Vêtements de sport Gildan (T.GIL). À l'inverse, la Caisse a acheté plus d'actions dans Alimentation Couche-Tard (T.ATD.B) ainsi que Dollarama (T.DOL).

Enfin, en incluant la haute direction, le total des primes versées aux employés de l'institution s'est chiffré à 39,9 millions $, en hausse de 1 million $ par rapport à 2013. Dans le cadre du programme, les employés ont choisi de différer, jusqu'en 2017, une somme de 20,6 millions $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer