27 milliards en 27 ans

Peter Letko et Daniel Brosseau, cofondateurs de la firme Letko Brosseau, qui... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Peter Letko et Daniel Brosseau, cofondateurs de la firme Letko Brosseau, qui est devenue l'une des plus importantes sociétés de gestion de portefeuille à Montréal, avec des actifs sous gestion de 27 milliards de dollars.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Richard Dufour

Peter Letko et Daniel Brosseau, possiblement les gestionnaires de portefeuille les plus discrets au Québec, n'ont pas l'habitude de se placer sous les projecteurs. Ils ont pourtant de quoi faire parler d'eux, après avoir bâti une firme qui fait figure de géant avec, 27 ans après sa fondation, un actif sous gestion supérieur à 27 milliards.

«Nous avons commencé avec presque rien», se rappelle Peter Letko, en rencontre avec La Presse Affaires. «Nos premiers clients étaient nos amis et la mère de Daniel.»

Les deux financiers se connaissent depuis près de 40 ans. Après avoir travaillé ensemble une dizaine d'années au Canadien National (CN), ils ont fondé la firme de gestion d'actifs Letko Brosseau&Associés en 1987.

C'est au CN qu'ils ont fait germer l'idée de fonder leur entreprise. «C'est là qu'on s'est rencontrés. On travaillait pour la caisse de retraite du CN, qui était la plus grosse caisse de retraite privée au pays. On y a commencé comme analystes et, avant de quitter, nous étions responsables de différents portefeuilles», ajoute Daniel Brosseau.

«Nous avons voyagé ensemble en travaillant sur plusieurs projets au CN et nous avons commencé à discuter. C'était un peu un rêve de lancer notre firme», dit Peter Letko.

«On n'est pas à la veille de notre retraite, assure Daniel Brosseau. Si tu aimes ça, tu peux le faire pendant longtemps, et tu veux le faire pendant longtemps.»

Le seul objectif, souligne-t-il, c'est de bien gérer l'argent des clients. «Le reste suivra.»

La croissance par acquisitions ou une inscription en Bourse ne semblent aucunement intéresser les deux hommes. Ils ont plutôt l'intention de bonifier leur service de recherche responsable de l'analyse financière, où travaillent actuellement 16 personnes.

Chacun de ces analystes est responsable d'une section du portefeuille, en plus d'être responsable du suivi et de l'identification des occasions. Chaque ajout ou retrait au portefeuille est sujet à une présentation qui doit se faire devant toute l'équipe avant la transaction.

Une philosophie, quatre principes

«Les gens qu'on engage arrivent de l'école, la plupart du temps. Souvent, ils ont une maîtrise et ont travaillé après leur bac dans un domaine plus technique (génie, chimie, biologie, pharmacie, etc.). On leur offre un environnement et un cadre de discussions qui les forment à notre philosophie», explique Daniel Brosseau.

Cette philosophie s'articule autour de quatre grands principes.

Premier principe: investir avec les gens et non contre les gens. «Pour tous les investissements, il faut que les gens, les compagnies, les clients qui ont reçu les produits et les employés qui ont été payés soient tous gagnants. Nous n'investissons pas dans la pornographie, les casinos ou les fabricants de cigarettes. Et nous ne prenons jamais des positions "short" contre la folie d'un autre. Jamais.»

Deuxième principe: bien comprendre les entreprises, mais aussi l'industrie dans laquelle elles évoluent. «C'est ce qui va nous dire s'il y a des chances de succès.»

Troisième principe: analyser à l'échelle mondiale. «Il faut comprendre ce que les autres font pour bien comprendre ce que la compagnie qui nous intéresse fait. Notre analyse est mondiale.»

Quatrième principe: avoir un horizon à long terme. «Il faut mettre l'accent sur ce qui va se passer, pas sur quand ça arrivera. Évaluer une compagnie de pétrole avec un prix de 80$ le baril n'est peut-être pas la chose appropriée à long terme.»

Le choix Air Canada

Letko Brosseau est un des plus importants actionnaires de plusieurs entreprises de Québec inc., notamment Air Canada, Transat, Cogeco Câble, Québecor, Lassonde et 5N Plus.

La firme détient une participation d'un peu moins de 20% dans Air Canada, ce qui en fait le plus important actionnaire du transporteur aérien. Peter Letko explique que cet investissement s'inscrit dans une stratégie précise.

«Pendant la récession, nous avons vu que le taux d'utilisation de la flotte mondiale était déprimé. En récession, on ne prend pas l'avion à la même fréquence. Les hommes d'affaires n'achètent pas le même nombre de billets en première classe. Mais le coût d'un vol Toronto-Calgary reste le même. Nous avons pensé qu'avec la relance de l'économie, le taux d'utilisation allait s'améliorer. Nous avons investi dans plusieurs titres (Air Canada, WestJet, Transat, CAE, Lufthansa, etc.). L'action d'Air Canada était déprimée. Dans une période plus forte, nous pensons qu'Air Canada peut augmenter ses prix», dit Peter Letko.

«Si on peut ajouter 10$ par billet et garder les coûts au même niveau, une compagnie comme Air Canada qui vend 35 millions de billets par année peut ajouter 350 millions à son chiffre d'affaires», conclut Peter Letko.

--------------

LETKO BROSSEAU

Activités: gestion d'actifs évalués à plus de 27 milliards de dollars

Effectif: 65 employés (bureaux à Montréal et à Toronto)

Principaux actionnaires: les fondateurs Peter Letko et Daniel Brosseau

Clientèle: 80% des mandats viennent d'institutions, de fondations et d'entreprises

----------------

Les grands gestionnaires d'actifs établis au Québec

(Selon l'actif sous gestion)

> Caisse de dépôt et placement du Québec: 294 milliards

> Fiera Capital: 85 milliards

> Jarislowsky Fraser: 37 milliards

> Letko Brosseau: 27 milliards

> Hexavest: 18 milliards

> Montrusco Bolton: 6 milliards




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer