HSBC, la plus importante banque d'Europe en matière de capitalisation boursière, a annoncé lundi que ses profits avaient augmenté de 22% durant le premier semestre, alors qu'elle a tiré profit de ses mesures de restructuration et a réduit ses pertes de prêts aux États-Unis.

Mis à jour le 5 août 2013
ASSOCIATED PRESS

La banque, qui tire plus de 60% de ses revenus en Asie, a indiqué avoir enregistré un bénéfice net de 10,3 milliards de dollars US durant les six premiers mois de l'année, en hausse comparativement à celui de 8,4 milliards réalisé durant la même période il y a un an.

De son côté, la Banque HSBC Canada, qui a son siège à Vancouver, a enregistré un bénéfice de 130 millions au deuxième trimestre de 2013, ce qui traduit une baisse de 71 millions, ou 35%, par rapport à celui dégagé à la même période de 2012.

Pour la première moitié de 2013, le bénéfice net s'est établi à 319 millions, ayant baissé de 101 millions ou 24% par rapport à celui du même semestre de 2012.

Le bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires s'est établi à 113 millions pour le deuxième trimestre de 2013, ce qui représente une diminution de 71 millions, ou 39%, en regard de celui du deuxième trimestre de 2012 et une baisse de 58 millions, ou 34%, comparativement à celui du premier trimestre de 2013.

Pour le premier semestre de 2013, le bénéfice attribuable aux actionnaires ordinaires s'est établi à 284 millions, en baisse de 101 millions, ou 26%, par rapport à ce qu'il était un an plus tôt pour la même période.

Le président et chef de la direction de la Banque HSBC Canada, Paulo Maia, a indiqué par voie de communiqué que la banque continuait d'afficher un bon niveau de rentabilité, et ce, même si les taux d'intérêt actuels amenaient leur lot de défis.

«L'augmentation des facilités de crédit commercial et des fonds sous gestion au cours de la première moitié de 2013, malgré la faiblesse de la croissance économique, démontre à quel point notre clientèle apprécie le fait que nous puissions permettre aux Canadiens qui sont tournés vers l'international de tirer parti d'occasions partout dans le monde», a affirmé le président et chef de la direction de la Banque HSBC Canada, Paulo Maia.