La Banque de Montréal (T.BMO) et sa filiale américaine ont accepté d'accroître les efforts pour combattre le blanchiment d'argent, après que les autorités américaines eurent découvert des défaillances dans ses activités à Chicago.

LA PRESSE CANADIENNE

La banque canadienne, la Réserve fédérale américaine et une agence de l'État de l'Illinois ont signé une entente qui donne à BMO jusqu'à la fin juillet pour soumettre un plan adéquat.