La banque américaine JPMorgan Chase (JPM) a annoncé mercredi avoir augmenté son bénéfice net de 12% sur l'ensemble de l'année 2012 pour atteindre un niveau «record» de 21,3 milliards de dollars.

Publié le 16 janv. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

Sur le seul quatrième trimestre, le bénéfice net a bondi de 53% à 5,7 milliards de dollars, a précisé la banque dans un communiqué.

Le bénéfice par action dilué est ressorti à 5,20 dollars sur l'année et à 1,39 dollar sur le trimestre, soit 23 cents au-dessus des prévisions moyennes des analystes.

«Pour la troisième année consécutive, le groupe a publié un bénéfice net record», s'est félicité dans le communiqué le PDG Jamie Dimon, qui y voit le reflet d'une «performance sous-jacente solide dans toutes nos activités (...) avec une forte croissance des prêts et des dépôts».

La banque a toutefois fait moins bien que prévu au niveau du chiffre d'affaires.

Il ressort sur l'année en très légèrement baisse, à 97 milliards de dollars contre 97,2 milliards en 2011, malgré une hausse de 10% à 23,7 milliards de dollars au quatrième trimestre. Le marché tablait en outre sur une progression encore plus importante sur le dernier trimestre, pour atteindre 24,4 milliards.

L'action JPMorgan perdait 1,29% à 45,75 dollars vers 7h45, dans les échanges électroniques précédant l'ouverture de Wall Street.

Bonus réduit

Le bonus du PDG Jamie Dimon a été réduit de 53,5% pour l'année 2012, à 10 millions de dollars, pour tenir compte des pertes de courtage liées à l'affaire dite de la «baleine de Londres», selon un avis boursier publié mercredi.

«Le conseil d'administration a pris en considération à la fois la forte performance de l'entreprise», qui a dégagé l'an dernier un bénéfice net record de 21,3 milliards de dollars, mais aussi «les pertes de la CIO», la direction des investissements du groupe, dont «M. Dimon porte l'ultime responsabilité», selon cet avis.