La lutte entre un fonds spéculatif américain et Telus (T.T) au sujet du plan de consolidation d'actions du géant canadien des télécommunications a entamé mardi une nouvelle manche.

Publié le 16 oct. 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Mason Capital Management a indiqué qu'il avait l'intention de porter en appel la décision favorable à Telus rendue lundi par la Cour suprême de la Colombie-Britannique.

Selon Telus, le jugement de la cour lui permet de procéder à une assemblée de ses actionnaires mercredi afin qu'ils se prononcent sur sa proposition et sur les résolutions de Mason Capital.

La société de Vancouver a en outre expliqué que le tribunal jugeait qu'une simple majorité était requise de la part de ses actionnaires ordinaires pour accepter sa proposition, tandis que l'approbation des deux tiers de ses actionnaires sans droit de vote était aussi nécessaire.

Mason Capital n'est pas d'accord et affirme qu'une simple majorité au terme d'un vote des actionnaires sur l'approbation du plan de conversion n'est pas suffisante aux yeux de la loi et des règles de gouvernance de Telus.

Le fonds spéculatif new-yorkais estime aussi que les actionnaires se font demander de voter sans avoir toute l'information sur le projet de Telus, ni une période de temps raisonnable pour réfléchir à leur vote.