La Financière Standard Life a déclaré mardi un bénéfice net de 80 millions pour le premier semestre de 2012, comparativement à 256 millions en 2011, ce qui reflète l'incidence de la faiblesse des taux d'intérêt.

Publié le 14 août 2012
LA PRESSE CANADIENNE

Le volume des nouvelles activités d'affaires continue de progresser, comme en témoigne la hausse de 13% des primes et des dépôts qui ont atteint 1,3 milliard au deuxième trimestre de 2012, contre 1,2 milliard en 2011.

Cette croissance résulterait de la performance du secteur des produits d'épargne et de retraite collectifs, en hausse de 15%, et de celui des produits individuels, en hausse de 16%.

L'actif administré a progressé de 5% pour atteindre 42 milliards à la fin du deuxième trimestre, contre 40 milliards en 2011, grâce aux rentrées de fonds nettes et aux fluctuations positives du marché.

Les primes et les dépôts au titre des régimes d'épargne et de retraite collectifs ont augmenté de 15% pour s'établir à 709 millions, comparativement à 616 millions en 2011. Le principal secteur d'activité de la société, celui des régimes à cotisation déterminée, a enregistré une hausse des primes et des dépôts de 21% pour atteindre 606 millions, contre 499 millions l'an dernier.

Les activités d'assurance collective et de gestion de l'invalidité ont rapporté des primes de 178 millions, soit 1% de plus par rapport à la période correspondante l'an dernier.

Les primes et les dépôts du secteur des produits individuels (en ne tenant pas compte des produits d'assurance vie) ont progressé de 16% pour se chiffrer à 418 millions.

«Les six premiers mois ont été difficiles en raison des turbulences qui ont secoué le secteur et l'économie en général, a admis le président et chef de la direction Charles Guay. Mais nous avons été en mesure de bonifier nos propositions individuelles et institutionnelles pour répondre aux besoins de nos clients. Nous sommes bien placés pour profiter des occasions qui se présentent dans le secteur des régimes de retraite collectifs et sommes encouragés par les affaires nouvelles en cours de réalisation. »