Le Groupe Banque TD (T.TD) a présenté des résultats financiers en hausse pour le deuxième trimestre. Il affirme que l'amélioration de ses opérations de détail au Canada et aux États-Unis a contribué à la croissance de près de 21% de ses profits au deuxième trimestre.

LA PRESSE CANADIENNE

La banque torontoise a annoncé jeudi avoir enregistré un bénéfice net de 1,69 milliard $ au cours de la période de trois mois terminée le 30 avril, en hausse par rapport à celui de 1,4 milliard $ réalisé lors du trimestre équivalent il y a un an. Le bénéfice net par action a été de 1,78 $, contre 1,50 $ un an auparavant.

> La TD surprend les analystes: réagissez sur le blogue de Paul Durivage

Le résultat rajusté de la TD a augmenté de 14 pour cent et s'est élevé à 1,73 milliard $, ou 1,82 $ par action, soit quatre cents de plus que ce à quoi avaient dit s'attendre, en moyenne, les analystes consultés par Thomson Reuters. Au deuxième trimestre de 2011, le résultat rajusté de la banque avait été de 1,52 milliard $, ou 1,63 $ par action.

Le président et chef de la direction du Groupe Banque TD, Ed Clark, a indiqué que les activités de détail en Amérique du Nord avaient alimenté la hausse observée durant le trimestre.

«Même si nous prévoyons que le deuxième semestre de 2012 restera difficile à cause du ralentissement de la croissance des prêts, de la faiblesse persistante des taux et des turbulences réglementaires, nous voulons toujours atteindre notre objectif de croissance de sept pour cent à dix pour cent du résultat par action rajusté pour l'exercice», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

Les services bancaires personnels et commerciaux au Canada ont engendré un résultat rajusté de 838 millions $, en hausse par rapport à celui de 733 millions $ de la période correspondante de l'exercice précédent.

Les services bancaires personnels et commerciaux aux États-Unis ont quant à eux dégagé un résultat net de 356 millions $ US, en progression comparativement à celui de 316 millions $ US du deuxième trimestre de 2011.

Le résultat net des services bancaires de gros a été de 197 millions $, contre 188 millions $ un an plus tôt, alors que le secteur gestion de patrimoine et assurance a valu à la banque un résultat net de 365 millions $, en hausse de 16 pour cent par rapport à celui de 316 millions $ du deuxième trimestre de 2011.

John Aiken, analyste chez Barclays, a observé que les résultats de la TD étaient plus solides que ceux des deux autres banques ayant jusqu'à présent dévoilé leur bilan financier du deuxième trimestre.

«Nous croyons que l'attention sera retenue, à juste titre, par les résultats des opérations de détail de la TD, qui ont été solides comparativement à ceux (des autres banques)», a-t-il écrit dans une note.

À la Bourse de Toronto, jeudi, les actions du Groupe Banque TD ont terminé à 78,99 $, en hausse de 26 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.