La Banque Nationale (t.na) a dégagé bénéfice net de 241 millions de dollars au deuxième trimestre de l'exercice 2009, une hausse de 46% par rapport au bénéfice net de 165 millions réalisé au deuxième trimestre de 2008

André Simard
André Simard LA PRESSE

Le bénéfice dilué par action a atteint 1,41$, en hausse de 41% par rapport au BPA de 1,00$ au même trimestre l'an dernier.

Ces résultats du trimestre comprennent des charges liées à la détention de PCAA pour un montant de 20 M$. Au deuxième trimestre 2008, ces charges étaient de 64 millions.

En excluant ces éléments inhabituels, le bénéfice net du deuxième trimestre aurait été de 261 millions comparativement à 229 millions au deuxième trimestre de 2008, soit une augmentation de 14%.

Le bénéfice par action aurait atteint 1,53$, par rapport à 1,41$ l'an dernier, en hausse de 9%.

Le chiffre d'affaires a grimpé de 16% pour s'établir à 1,03 milliard, comparativement à 887 millions au trimestre comparable de 2008.

«Bénéficiant de la relative bonne tenue de l'économie du Québec, la Banque a su tirer son épingle du jeu», a déclaré le PDG, Louis Vachon.