Le premier ministre Jean Charest a laissé entendre que la décision du nouveau patron de la Caisse de dépôt et placement, Michael Sabia, de renoncer à sa pension et à ses bonis, lui était propre.

LA PRESSE CANADIENNE

Interrogé à ce sujet vendredi, alors qu'il donnait une conférence de presse sur sa stratégie jeunesse, le premier ministre du Québec a brièvement commenté la décision du président et chef de la direction de la Caisse de dépôt. «C'est sa décision à lui; c'est une bonne décision. C'est à lui de prendre ces décisions-là. Il l'a annoncé et ça va dans le sens de ce qu'il veut laisser comme marque de son passage à la Caisse de dépôt.»

M. Sabia a indiqué avoir pris sa décision de renoncer à ses primes et à sa pension lundi, mais il n'en aurait informé la ministre des Finances Monique Jérôme-Forget et les médias que jeudi.

M. Charest s'en est ensuite pris au Parti québécois, qui avait dénoncé les conditions d'embauche de M. Sabia.