Putnam éliminera 260 postes, soit environ 11% de son effectif, au moment où la baisse des marchés boursiers a réduit les actifs sous gestion.

Mis à jour le 12 févr. 2009
BLOOMBERG

Putnam doit annoncer la nouvelle à ses 2400 employés aujourd'hui, a indiqué hier au cours d'une entrevue Jeffrey Carney, chef de la division du marketing mondial et des produits de l'entreprise établie à Boston. Les emplois seront éliminés dans les secteurs tels que la distribution, les opérations, les ventes et le marketing, a-t-il dit.

 

L'entreprise avait restructuré son équipe de placement en novembre dernier et elle avait alors remercié 45 employés, y compris 12 gestionnaires de portefeuilles. Les fonds que gère Putnam ont fondu à 101 milliardsUS le 31 janvier comparativement à un sommet de 420 milliardsUS en l'an 2000 à cause des retraits effectués par les investisseurs et de la chute des marchés. Les sociétés de fonds aux États-Unis ont licencié environ 7000 employés depuis octobre dernier tandis que les plus importantes pertes sur les marchés depuis la crise de 1929 ont mis à mal les actifs. Robert Reynolds, 56 ans, ancien vice-président et chef de l'exploitation de Fidelity Investments, de Boston, a été embauché à titre de PDG de Putnam en juillet dernier pour redresser l'entreprise.

Putnam a été acquis en 2007 de Marsh&McLennan, société new-yorkaise, par la société montréalaise Corporation Financière Power [[|ticker sym='T.PWF'|]].