Exclusif

Grande expansion au menu de Toqué!

Patrick Pichette, investisseur et ex-dirigeant de Google, en... (La Presse)

Agrandir

Patrick Pichette, investisseur et ex-dirigeant de Google, en compagnie de du chef Normand Laprise et Christine Lamarche, propriétaires du restaurant réputé Toqué !

La Presse

Le chef Normand Laprise et Christine Lamarche, propriétaires du restaurant réputé Toqué !, mijotent une grande expansion pour le début de l'automne, a appris La Presse. Au menu : le resto Beau Mont, avec son comptoir-épicerie et une cuisine de production à Montréal, une Brasserie-T ! à Brossard et de nouveaux associés, dont Patrick Pichette, ex-dirigeant de Google.

« C'est une grosse étape pour nous, mais elle s'inscrit dans une continuité, dit le chef Normand Laprise. Elle nous permet de grandir dans le sens de notre philosophie pour offrir le meilleur à nos clients. »

En effet, avec plus d'établissements, le groupe Toqué ! garantira un volume accru à de petits producteurs reconnus pour la grande qualité de leurs produits. Et il poursuivra son « combat » pour la traçabilité des produits.

« Cette expansion ajoute aussi un volet intéressant pour le personnel, dit Christine Lamarche. Elle amène des occasions d'avancement pour nos employés et des possibilités d'embauche pour d'autres. »

À partir de cet automne, l'effectif du groupe doublera à 200 employés.

LE BEAU MONT

Une partie du plan de croissance concerne la création de l'espace Beau Mont.

L'établissement de 11 000 pi2 sera situé près de l'angle de l'avenue Beaumont et du boulevard L'Acadie.

Il s'installera au rez-de-chaussée d'un édifice appartenant au groupe Montoni. L'aménagement et le design seront réalisés par Sid Lee Architecture.

À l'intérieur, le restaurant Beau Mont comptera 80 places.

« Ce sera une cuisine simple, de qualité et de saison, mais abordable. Plus près des prix de la Brasserie T ! » - Normand Laprise

Le midi, on pense offrir un plat du jour, des viennoiseries, etc. « Les gens qui passeront au comptoir-épicerie pourront aussi prendre un café et grignoter quelque chose », ajoute-t-il.

En octobre ou en novembre prochain, on ouvrira un comptoir-épicerie dans le local. Il s'agit d'une grande nouveauté pour le groupe.

On offrira aux consommateurs des produits de grande qualité. « Ce sera une belle vitrine pour les petits artisans, dit Normand Laprise. Les gens pourront acheter les produits que nous utilisons dans nos cuisines. »

On y retrouvera une sélection de coupes de viande (boeuf, agneau, cerf de Boileau, etc.), de poissons, de fruits et de légumes de saison et d'autres produits.

Il y aura aussi des plats à emporter. Les clients pourront commander à l'avance. Une plateforme internet est en développement. 

VASTE CUISINE DE PRODUCTION

« L'espace ne sera pas cloisonné, explique Christine Lamarche. Ce sera pas mal ouvert et un peu hybride. Il n'y aura pas de compartiments pour le restaurant et le comptoir-épicerie, mais la cuisine de production utilisera la plus grande partie de la superficie (plus de 70 %). »

Cette cuisine permettra, par exemple, de produire les jus, les fonds, etc. Jusqu'à maintenant, ce travail fait pour la Brasserie T !, près de la Place des Arts, était réalisé dans la cuisine de Toqué !, dans le quartier international.

« Avec l'ouverture d'une Brasserie T ! cet automne sur la Rive-Sud, et l'augmentation du volume, il fallait revoir la production. » - Normand Laprise

C'est sans compter que le plan prévoit l'ouverture de « trois ou quatre autres Brasserie T ! d'ici cinq ans », ajoute-t-il.

Le groupe souhaite s'établir dans les différents axes de la grande région de Montréal, notamment sur la couronne nord (Laval) et dans l'ouest de Montréal. « Pour la suite, on reste ouverts », dit Normand Laprise.

La deuxième Brasserie T ! verra le jour cet automne au Quartier DIX30, à Brossard. L'établissement de 80 places sera situé près de l'Hôtel ALT+, du Groupe Germain.

« Pour les brasseries, on va garder les classiques au menu, mais on laissera la liberté à chaque chef de développer des choses pour leur laisser de la liberté et avoir du fun », dit-il.

NOUVEAUX ACTIONNAIRES

« On ne pouvait pas développer seul ce grand projet, explique le chef. Les banques sont frileuses et dans la restauration de qualité, les marges sont petites. L'économie va bien et c'est le bon moment pour le faire. En se développant de cette façon, on va même se solidifier. »

Deux actionnaires se joignent au groupe Toqué ! Le montant de leur participation n'est pas dévoilé.

Patrick Pichette a été un grand dirigeant du géant Google. À titre de directeur financier, il a géré plus de 50 000 employés et il a pris part à plus de 200 acquisitions en sept ans.

Gestionnaire vedette à Silicon Valley, il est administrateur de Twitter. Il vient de vendre sa maison californienne de Palo Alto pour déménager à Londres.

Depuis deux semaines, M. Pichette est partenaire d'iNovia Capital, un fonds d'investissement québécois pour les entreprises technos.

Pour sa part, Doug Harpur est un fournisseur de Toqué !, producteur du cerf de Boileau. Il est investisseur et partenaire, avec Patrick Pichette, dans la réserve Kenauk Nature, en Outaouais.

« La stratégie de Christine et de Normand, ce n'est pas juste d'avoir les restaurants. C'est de créer tout l'écosystème où les fournisseurs sont en bonne santé financière. » -Patrick Pichette, investisseur et ex-directeur financier chez Google

Les deux investisseurs ont été séduits « par la belle histoire et par la grande crédibilité » de cette institution montréalaise.

« On soutient nos champions, et Toqué ! est le champion dans son domaine, ajoute M. Pichette. C'était facile pour nous de leur donner le coup de pouce nécessaire pour bâtir une structure de capital qui permet d'aller de l'avant avec un beau projet. »

UN ÉTABLISSEMENT PRIMÉ

Reconnu comme l'une des meilleures tables au pays, Toqué ! s'est vu décerner deux autres distinctions depuis le début du mois. Lors du gala des Lauriers de la gastronomie, tenu à Montréal, Normand Laprise a reçu le prix du rayonnement de la culture québécoise culinaire. Le restaurant Toqué ! a aussi obtenu la deuxième place au pays, selon le guide Canada's 100 Best, au cours d'une soirée à Toronto. Lancé en juin 1998, ce haut lieu de la gastronomie est reconnu pour sa créativité, sa constance, sa rigueur et l'utilisation de produits frais de grande qualité. Sa philosophie repose dans l'étroite relation développée depuis 25 ans avec des petits producteurs et sur l'importance de retracer la provenance des produits.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer