La perte de plus de 22 000 membres à la suite des élections syndicales dans les établissements de santé oblige la Confédération des syndicats nationaux (CSN) à réduire son effectif de 25 postes sur les 300 au total.

André Dubuc LA PRESSE

La CSN tient son 65e congrès jusqu'à vendredi. La proposition budgétaire présentée hier prévoit la suppression d'environ 25 postes. Un programme de départ volontaire sera proposé. Le congrès devra adopter le budget, amendé ou non, aujourd'hui.

En 2015, la CSN avait dû se résoudre à supprimer 14,5 postes afin de réaliser des économies annuelles de 2 millions.

Son budget 2017-2020 de 241,6 millions est inférieur de 7 millions aux revenus réels de l'exercice 2014-2017, soit une baisse de près de 3 %. Les suppressions d'emplois doivent devenir effectives au plus tard le 1er octobre 2017.

Malgré les mesures d'économie et l'élimination de postes permanents, le budget 2017-2020 est écrit à l'encre rouge. Le déficit prévu s'élève à 6 millions. « Nous estimons toutefois qu'il s'agit d'un déficit soutenable à court terme », écrit la CSN dans sa proposition budgétaire.