Source ID:; App Source:

ALENA: il faudra s'habituder aux sorties virulentes, dit Bachand

Le conseiller spécial du gouvernement québécois dans le... (Photo François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Le conseiller spécial du gouvernement québécois dans le dossier de l'ALENA, Raymond Bachand.

Photo François Roy, archives La Presse

Julien Arsenault
La Presse Canadienne

Il faudra se faire à l'idée de voir le président américain Donald Trump et d'autres membres de son administration se lancer dans des «déclarations surprenantes» à l'endroit du Canada, estime le conseiller spécial du gouvernement québécois dans le dossier de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), Raymond Bachand.

À son avis, il ne s'agit que d'un «jeu de négociations» étant donné que les discussions entre les deux pays à propos de l'accord commercial n'ont pas encore débuté.

M. Bachand y est allé de cette analyse au cours d'une entrevue, vendredi, en marge de l'assemblée annuelle de la Banque Nationale, dont il fait partie du conseil d'administration.

Le président américain a haussé le ton à deux reprises à l'endroit du Canada au cours de la semaine.

Mardi, au Wisconsin, M. Trump a d'abord critiqué l'industrie laitière canadienne, puis, jeudi, dans son attaque la plus virulente jusqu'ici, il a accusé le Canada de profiter des États-Unis dans le domaine des produits laitiers, du bois d'oeuvre et de l'énergie.

Qualifiant les Américains de «bons négociateurs», M. Bachand a estimé que ces sorties n'étaient qu'une stratégie dans l'espoir de faire monter la pression sur le Canada avant le début des négociations.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer