Source ID:9342ab00-347d-4feb-87cf-b5cdda060dbb; App Source:alfamedia

Camps d'été: Edphy veut étendre sa marque

Les camps Edphy peuvent compter sur plus de... (PHOTO FOURNIE PAR EDPHY)

Agrandir

Les camps Edphy peuvent compter sur plus de 200 moniteurs.

PHOTO FOURNIE PAR EDPHY

Edphy International souhaite étendre sa marque. La nouvelle direction du camp de Val-Morin, qui a acheté l'entreprise fondée en 1965 pour « plusieurs centaines de milliers de dollars », cible des camps compétiteurs de la grande région métropolitaine et souhaite élargir ses services à des fêtes d'enfants, de l'animation dans les écoles et autres services de gardiennage grâce, notamment, à sa banque de 200 moniteurs.

« Par respect pour le fondateur Yvan Dubois, le créneau sport va toujours demeurer à l'avant-plan, affirme le président, François Rioux. Mais on veut diversifier les services aux enfants. »

Le chiffre d'affaires d'Edphy International de 2,4 millions de dollars est stable. « Comme l'industrie, note François Rioux. Mais on peut anticiper que ce sera plus difficile ces prochaines années, à cause de la compétition toujours plus accrue. Les camps et activités pour enfants se multiplient. C'est la raison pour laquelle on veut mettre de l'avant un plan d'acquisition et de diversification.

« Une telle diversification facilitera le fonds de roulement et le recrutement du personnel. Des emplois de 8, 10 ou 12 mois sont plus attrayants. »

Développer l'autonomie et la confiance

Ces acquisitions s'ajouteraient ainsi au camp de Val-Morin, d'une capacité de 500 personnes, et aux cinq camps de jours dont un nouveau, cet été, au Collège Villa Maria de Montréal. Les différents camps accueillent plus de 6000 visiteurs par an. « Ces camps de jour, je n'y croyais pas au départ, quand mon fils Luc les a instaurés en 1999, raconte Yvan Dubois. Mais ça a finalement permis à Edphy un rayonnement encore plus grand. »

En 1965, Yvan Dubois a mis la main sur le terrain de 1 million de pieds carrés à Val-Morin pour environ 10 000 $. Il l'a aménagé et y a fait construire les installations de son futur centre d'éducation physique et de plein air pour 200 000 $ afin d'y accueillir des enfants de tous horizons et de toutes les classes sociales. « Pour qu'ils développent leur autonomie, leur confiance et qu'ils s'affirment », soutient le fondateur.

Depuis les années 60, Edphy a su attirer des enfants de 41 pays.

« Mais la donne a changé après septembre 2001. Les parents ont soudainement moins permis à leurs enfants de voyager à l'étranger. Heureusement, il y a un retour des choses aujourd'hui. » 

« Nous accueillerons plus de 250 jeunes Chinois cet été, confirme François Rioux. Et aussi de la Colombie, de la Guadeloupe et du Guatemala. »

En attendant son déploiement, le camp Edphy de Val-Morin s'est mis sur son 31 tout spécialement pour son 50e anniversaire, avec des cuisines, une cafétéria et des bureaux administratifs rénovés. Et comment souligne-t-on ce demi-siècle d'existence ? « Plutôt que d'organiser un cocktail pour souligner cet anniversaire, on a décidé de redonner directement aux enfants, explique François Rioux. Lors d'un concours à Rouge fm, à l'émission de Marina Orsini, on a offert 50 séjours d'une semaine d'une valeur de 600 $. »

Edphy International en chiffres

1966
Année de fondation
2,4
millions
Chiffre d'affaires
500
Capacité du camp de Val-Morin
5
Nombre de camps de jour (Collège Regina Assumpta à Ahuntsic, cégep Édouard-Montpetit à Longueuil, École Jean XXIII à Dorval, Académie Sainte-Thérèse à Rosemère, Collège Villa Maria à Montréal)




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer