Pour la première fois en trois ans, les revenus du gouvernement du Québec ont augmenté plus rapidement que ses dépenses. Le rapport mensuel des opérations financières du ministère des Finances pour juin permet à Carlos Leitao d'afficher une bonne dose d'optimisme pour les prochains mois.

Publié le 19 sept. 2014
DENIS LESSARD LA PRESSE

Les résultats au 30 juin, le premier trimestre de l'année financière, le déficit est de 1,3 milliard de dollars en baisse de 300 millions sur l'année précédente. Après trois mois, les revenus autonomes ont augmenté de 3,9 % sur l'année précédente, des résultats «en ligne» avec les prévisions du budget de juin dernier» de résumer le ministre Leitao en conférence téléphonique vendredi. Pendant cette période les dépenses ont augmenté de 1,8 %, la cible du budget de juin est maintenue. Pour les trois premiers mois, la croissance des dépenses fut de 2,8 %, le premier trimestre génère toujours plus de dépenses, en éducation notamment, d'expliquer M. Leitao. Le rythme sera plus lent pour le reste de l'année.

Pour le ministre Leitao, la croissance vigoureuse aux États-Unis, plus de 4 % et au Canada à 3 % permet d'espérer «que le deuxième trimestre au Québec verra une augmentation marquée de la croissance, un optimisme modéré se base sur les indicateurs encourageants», a-t-il relevé.

Ainsi les exportations internationales ont augmenté de 7,1 % en volume, au cours des sept premiers mois de l'année, comparativement à l'année précédente, «c'est la première fois depuis la récession qu'on voit une reprise aussi forte des exportations», relève-t-il. «Cela donnera lieu à une reprise de l'investissement privé et de la création d'emploi», dira-t-il, ajoutant que les prévisions économiques du budget de juin, croissance du PIB 1,8 % en 2014, et 2 % en 2015, restent valables.

L'économie mondiale reste imprévisible, mais aux États-Unis, la situation s'améliore «de façon durable». «Et le Québec bénéficiera de la croissance de nos plus importants partenaires commerciaux», de souligner M. Leitao.

Les livraisons manufacturières sont aussi en hausse soutenue de 6,6 %. «Même les ventes au détail montent de 3,3 %, ce qui est légèrement supérieur aux prévisions du budget» d'ajouter le ministre.

«L'économie québécoise est en période de reprise», observe M. Leitao, rappelant que les trois premiers mois de l'année précédente, les revenus affichaient une baisse de près de 1 %.

Québec vise toujours à réduire le déficit de 700 millions en 2014-1015 et d'arriver à l'équilibre l'année suivante.