Source ID:585480; App Source:cedromItem

Grand Prix de Formule E: 225 km/h en pleine ville

Les Grands Prix de Formule E pourraient faire... (PHOTO FOURNIE PAR LA FIA)

Agrandir

Les Grands Prix de Formule E pourraient faire vendre 77 millions de véhicules électriques de plus dans le monde au cours des 25 prochaines années, si l'événement remporte le succès prévu.

PHOTO FOURNIE PAR LA FIA

Hélène Baril

L'industrie de la course automobile a toujours été un laboratoire pour tester et faire évoluer les technologies qui peuvent équiper les voitures de tous les jours. Une course de voitures électriques devrait donc faire avancer l'industrie de l'électrification des transports.

Le Grand Prix de Formule E veut aussi accroître la popularité des voitures électriques qui, selon le président de la FIA, Jean Todt, sont l'avenir du transport urbain.

Selon une étude réalisée pour la FIA par Ernst&Young, les Grands Prix de Formule E pourraient faire vendre 77 millions de véhicules électriques de plus dans le monde au cours des 25 prochaines années, si l'événement remporte le succès prévu.

Les fans de Formule 1 ne sont pas le premier public visé. C'est pourquoi la course se tient dans les rues des villes du circuit, en une seule journée, pour que les citoyens puissent voir les voitures de près. Les bolides peuvent rouler à 225 kilomètres à l'heure et n'émettent ni gaz ni odeur, mais un peu de bruit, quand même. Les voitures lancées à pleine puissance ont un son qui rappelle celui d'un avion à réaction.

Toutes les voitures sont identiques, et la compétition se fera uniquement entre les pilotes, qui devront changer de monture à mi-course, en raison de la capacité limitée des batteries. Les organisateurs se sont engagés à ouvrir l'événement aux technologies concurrentes à partir de la deuxième édition, l'an prochain.

Les voitures de Formule E n'offriront peut-être pas le même spectacle que celles de Formule 1, mais elles sont déjà assurées d'une couverture médiatique considérable en raison de la faune qui gravite autour de l'événement. Leonardo di Caprio y sera pour le baptême du feu de son écurie Venturi, établie à Monte Carlo.

Des pilotes d'expérience comme Jarno Trulli, qui a participé à 256 Grands Prix, sera à la fois le patron de son écurie et le pilote de la voiture. Les rejetons de Nelson Piquet et d'Alain Prost de même que le neveu d'Ayrton Senna seront aux commandes de ces bolides des temps modernes. Deux femmes prendront part à la course, ce qui marque aussi une nouvelle ère dans le sport automobile.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer