Les sommes investies en capital de risque dans des entreprises québécoises en phase de démarrage ont nettement reculé au deuxième trimestre 2014. En contrepartie, les acquisitions ou les investissements en capital de développement dans des entreprises un peu plus âgées ont bondi de 74 %, selon des données compilées par Thomson Reuters pour Réseau Capital.

Jean-François Codère LA PRESSE

94 millions

La somme investie en capital de risque au Québec au deuxième trimestre, soit moins de la moitié des 208 millions investis pendant la même période l'an dernier.



2,9 milliards


En 6 mois, la valeur des acquisitions et investissements axés sur la croissance au Québec a déjà surpassé les 2,5 milliards enregistrés pendant toute l'année 2013.



60 %


La majorité des investissements au Québec ont été faits dans des secteurs «traditionnels», une tendance complètement à l'opposé du reste du Canada, où 65 % des dollars sont allés aux technologies de l'information.

2,1 millions

L'investissement moyen en capital de risque. Il était de 4,4 millions il y a un an.