Pôle logistique: les libéraux réitèrent leur préférence pour Vaudreuil

En novembre dernier, le gouvernement du Québec a... (PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

En novembre dernier, le gouvernement du Québec a mené une consultation dans les cinq MRC traversées par l'autoroute 30 pour se faire une tête sur les façons de maximiser les retombées économiques du nouveau lien autoroutier.

PHOTO OLIVIER JEAN, ARCHIVES LA PRESSE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Un gouvernement de Philippe Couillard implantera le convoité pôle logistique à Vaudreuil-Soulanges, le long de l'autoroute 30.

«Un gouvernement libéral investira 500 millions de dollars pour la construction et l'amélioration des infrastructures permettant l'implantation d'un pôle logistique multifonctionnel à haute valeur ajoutée à Vaudreuil-Soulanges», ont annoncé en fin de journée hier les candidats du PLQ du secteur ouest de la Montérégie.

En novembre dernier, le gouvernement du Québec a mené une consultation dans les cinq MRC traversées par l'autoroute 30 pour se faire une tête sur les façons de maximiser les retombées économiques du nouveau lien autoroutier. L'un des enjeux de la consultation consistait à choisir le lieu d'implantation d'un pôle logistique de transport intermodal.

Dans le document de consultation préparé pour l'occasion, le gouvernement estimait que le parc industriel moderne était susceptible d'attirer 3,6 milliards d'investissements privés au cours des prochaines années.

Les libéraux avaient déjà arrêté leur choix sur Vaudreuil lors de la campagne électorale de 2012. Hier, ils ont réitéré leur préférence pour le secteur ouest de la Montérégie.

La région de Vaudreuil ne manque pas d'atouts: lien autoroutier avec Toronto et desserte ferroviaire par les transporteurs CN, CSX et le CP. Ce dernier a un projet de terminal ferroviaire à Les Cèdres, mais l'idée semble avoir été mise sur la glace depuis l'arrivée de Hunter Harrison à la tête de la société de chemin de fer.

Les militants du Parti québécois ont exprimé leur appui en Conseil national pour Contrecoeur, sur le tronçon est de l'autoroute 30. Mais, le gouvernement de Pauline Marois, à notre connaissance, n'a pas tranché la question, du moins officiellement.

Le Port de Montréal favorise aussi Contrecoeur, là où l'administration portuaire songe à aménager un terminal de conteneurs.

On notera au passage que la région de Vaudreuil envoie des députés libéraux à l'Assemblée nationale, tandis que les villes de Varennes, Contrecoeur et Sorel-Tracy y envoient des péquistes.

Le Pôle cache un autre enjeu stratégique, soit l'identification des prochaines parcelles de terrains à être dézonées du territoire agricole en Montérégie. En raison de la pénurie de grands terrains industriels dézonés le long de l'autoroute 30, la région qui héritera du pôle logistique aura des arguments de poids à faire valoir auprès de la Commission de protection du territoire agricole quand viendra le temps de demander un dézonage. Autrement dit, l'heureuse élue héritera en même temps de l'essentiel du développement industriel dans la région de Montréal pour les années à venir.

La suite après les élections du 7 avril.

QU'EST-CE QU'UN PÔLE LOGISTIQUE DE TRANSPORT?

C'est l'équivalent d'un grand parc industriel permettant d'attirer des centres de distribution à valeur ajoutée pour traiter un nombre maximal de conteneurs. Par valeur ajoutée, le Conseil de la science et de la technologie parle, dans un avis sur la chaîne logistique paru en 2010, d'un centre qui, en plus du rôle traditionnel d'entreposage et de distribution, offre des services comme le groupage, l'emballage, l'étiquetage, l'assemblage final et le conditionnement, la récupération, le tri et la mise en valeur de produits en fin de cycle.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer