Gaz Métro est prête à investir dans la construction d'un nouveau gazoduc pour assurer son approvisionnement en gaz naturel si TransCanada va de l'avant avec son projet de transporter du pétrole plutôt que du gaz vers l'Ontario et le Québec.

Mis à jour le 1er août 2013
Hélène Baril LA PRESSE

Gaz Métro et son partenaire ontarien Union Gas ont lancé mercredi une invitation officielle aux entreprises intéressées à utiliser cette capacité de transport supplémentaire pour s'approvisionner en gaz naturel au carrefour de Dawn, en Ontario.

Si le marché démontre suffisamment d'intérêt, les deux entreprises investiront à parts égales dans la construction de deux tronçons de 13 kilomètres qui donneront un meilleur accès aux consommateurs des deux provinces au gaz naturel des schistes (shales) de Marcellus et d'Utica, aux États-Unis.

Projet de 300 millions

Le projet d'extension Parkway, c'est son nom, nécessiterait un investissement de quelque 300 millions.

Le projet est lancé alors que Gaz Métro, Union Gas et Enbridge ont porté plainte à l'Office national de l'énergie contre TransCanada, qui possède toutes les infrastructures de transport de gaz vers l'Ontario et le Québec, et qui veut en convertir une partie pour transporter du pétrole de l'Ouest.

TransCanada exige de Gaz Métro et des autres distributeurs des tarifs très élevés pour leur garantir le maintien de leur approvisionnement en gaz naturel, si le projet de conversion connu sous le nom d'Énergie Est se réalise, d'où la plainte soumise à l'ONE.

Assurer l'approvisionnement

«Nous n'avons pas la latitude d'attendre la décision de l'ONE, explique le vice-président de Gaz Métro, Patrick Cabana. Le projet assurera au Québec un approvisionnement sûr, diversifié et concurrentiel.»

Le Québec et l'Ontario, qui se situent à la fin de la Mainline - le très long gazoduc pancanadien de TransCanada - pourraient voir le coût du gaz naturel grimper sensiblement si une partie de ce gazoduc est converti pour transporter du pétrole.

La facture pourrait augmenter de 138 millions par année pour les consommateurs des deux provinces, estiment les distributeurs. Selon Gaz Métro, des projets sont remis en question par des entreprises qui veulent investir au Québec, à cause de cette incertitude quant au coût du gaz naturel.

Gaz Métro a déjà obtenu de la Régie de l'énergie la permission de s'approvisionner en gaz naturel à Dawn, mais l'entreprise ne peut le faire sans passer par des infrastructures appartenant à TransCanada et présentement utilisées à capacité. Le projet d'extension Parkway, s'il voit le jour, lui permettra d'exploiter une route supplémentaire pour acheminer le gaz naturel en provenance de Dawn.

Les clients potentiels de ce futur lien, dont Gaz Métro et Union Gas feront partie, ont jusqu'au 12 septembre pour manifester leur intérêt pour ce projet.

Par la suite, le projet sera soumis à l'Office national de l'énergie. Ses promoteurs, Gaz Métro et Union Gas, espèrent qu'une partie de ce nouveau couloir de transport pourrait être disponible en 2015.

Gaz Métro achemine 5,4 milliards de mètres cubes de gaz naturel par année à ses clients du Québec et du Vermont.

Localisation: Ontario

Longueur: 2 tronçons de 13 km

Coût estimé: 300 millions

Mise en service prévue: 2016