Source ID:375800; App Source:cedromItem

Pratt&Whitney vend un terrain à l'aéroport de Saint-Hubert

Le fabricant de moteurs d'avion Pratt&Whitney vient de... (Photo Associated Press)

Agrandir

Le fabricant de moteurs d'avion Pratt&Whitney vient de vendre un grand terrain industriel, voisin du hangar, à la société Services Dév-Aéro de l'homme d'affaires Jean-Guy Parent, de la Rive-Sud.

Photo Associated Press

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Un an après s'être départi d'un hangar de l'aéroport de Saint-Hubert, le fabricant de moteurs d'avion Pratt&Whitney vient de vendre un grand terrain industriel, voisin du hangar, à la société Services Dév-Aéro de l'homme d'affaires Jean-Guy Parent, de la Rive-Sud.

Les terrains industriels de vastes dimensions sont devenus une denrée rare sur la Rive-Sud, comme le prouve le récent déplacement du Groupe Jean Coutu de Longueuil à Varennes.

«P&WC possède plusieurs actifs immobiliers dans ses différents établissements canadiens, dont des terrains vacants n'ayant pas été utilisés depuis leur achat initial», a expliqué Catherine Fisette, responsable des communications, dans un courriel.

Le prix de vente s'élève à 4,7 millions de dollars, selon l'acte de vente notarié.

«Ces terrains représentent des actifs importants qui contribuent très peu à la croissance de l'entreprise. C'est le cas de ce lot de terrain d'une superficie de 2 millions de pieds carrés sur le côté ouest de notre établissement de Saint-Hubert qui est vacant depuis l'achat initial en 1966», a-t-elle poursuivi.

La transaction n'a aucune incidence sur les activités de Pratt&Whitney au Québec.

Le terrain vendu est situé derrière les bâtiments de l'École nationale d'aérotechnique du Collège Édouard-Montpetit.

La Ville a retenu environ 350 000 pieds carrés pour les besoins de son réseau d'aqueduc.

En juin 2012, le motoriste avait vendu le hangar 18 et 300 000 pieds carrés de terrains au coût de 3,3 millions à une autre entreprise détenue par M. Parent.

Manque de terrains

«On va essayer d'avoir des entreprises qui tiennent à avoir un accès aux pistes de l'aéroport. On est en manque de terrains sur la Rive-Sud. Toutes les semaines, nous avons des demandes pour 1 à 2 millions de pieds carrés. On n'a pas de place où les mettre. Ça n'a pas grand sens», a dit M. Parent au téléphone jeudi.

Son objectif est de mettre en valeur ces terrains à vocation industrielle d'ici trois ans.




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer