Source ID:362110; App Source:cedromItem

Chantage à l'assemblée d'ADM

(Montréal) En pleine assemblée annuelle, devant plus d'une centaine de personnes, le président d'une association de citoyens a menacé les dirigeants d'Aéroports de Montréal (ADM) de fournir de l'information à la commission Charbonneau sur des cas de malversation, s'ils ne se montraient pas plus coopératifs pour réduire le bruit.

Pendant la période de questions suivant les discours des dirigeants d'ADM, Roger Trottier a affirmé que des recherchistes de son organisation, Citoyens pour une qualité de vie (CQV), enquêtaient sur des cas de malversation commis depuis 1996, soit depuis le transfert des vols internationaux de Mirabel à Dorval. Il a indiqué que CQV avait pris contact avec la commission Charbonneau à ce sujet.

«Si ADM accepte de prendre part à la mise en place d'une alliance municipale, la CQV est disposée à suspendre son enquête et sa collaboration avec la commission Charbonneau sur le dossier aéroportuaire, quitte à insister pour qu'une amnistie soit offerte par la commission, a déclaré Roger Trottier. Je serais prêt à rencontrer le conseil d'administration pour explorer les modalités d'une collaboration en ce sens».

Le président du conseil d'administration d'ADM, Réal Raymond, a répondu que la société avait toujours été prête à collaborer avec les citoyens au sujet du bruit.

«En ce qui concerne la commission Charbonneau, nous ne sommes pas très inquiets, a-t-il ajouté. Nous avons fait nos devoirs, nous sommes convaincus que notre façon d'accorder des contrats est impeccable. Nous n'avons rien à nous reprocher.»

Il a expliqué plus tard aux journalistes qu'ADM n'avait pas l'obligation de prendre la plus basse soumission, ce qui permettait d'éviter bien des écueils.

Le président-directeur général d'ADM, James Cherry, a été un peu plus bouillant. Lorsque M. Trottier a voulu lui serrer la main après l'assemblée, M. Cherry a refusé, adressant quelques jurons bien sentis au président de la CQV.

«J'ai été choqué, a raconté M. Cherry aux journalistes un peu plus tard. C'était du chantage. C'est la première fois de ma vie que je suis confronté à cela.» Il a ajouté que la gouvernance d'ADM était impeccable et que la société n'avait rien à cacher.

«Je trouve particulièrement insultant le fait qu'il dise qu'il considère ne pas aller à la commission Charbonneau si on accepte ses demandes, a-t-il ajouté. Je pense même que c'est illégal: s'il sait quelque chose, il a l'obligation d'aller de l'avant.»

Interrogé par La Presse Affaires, M. Trottier a refusé de donner davantage de détails sur les prétendues malversations, affirmant qu'il voulait garder ça pour la commission.

Pendant l'assemblée, M. Cherry a affirmé qu'ADM faisait du progrès pour réduire le bruit: il s'est notamment entendu avec le transporteur Nolinor pour que celui-ci effectue ses vols nolisés à bord de Convair, de vieux appareils très bruyants, à partir de Mirabel.

Le patron d'ADM a aussi plaidé en faveur du maintien de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) à Montréal. Il a dit craindre qu'un départ de l'OACI vers le Qatar entraîne une réaction en chaîne et le départ d'autres organisations internationales, comme l'Association internationale du transport aérien et le Conseil international des aéroports.

Résultats du premier trimestre de 2013

> 3,5 millions de passagers

> Augmentation de 0,3% de l'ensemble du trafic passager par rapport au premier trimestre de 2012

> Augmentation de 5,3% pour le trafic transfrontalier

> Diminution de 1,9% pour le trafic international

> Diminution de 0,5% pour le trafic intérieur




la boite: 4391560:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer