La PME Diagnos, de Brossard, a obtenu l'approbation des autorités américaines pour commercialiser sa plateforme de télémédecine CARA aux États-Unis. Après l'annonce officielle de l'entreprise, le titre (V.ADK) a gagné 12,3 % dans les deux dernières heures de transactions mardi au TSX Croissance, pour clôturer à 0,32 $.

Mis à jour le 20 juill. 2011
Hugo Fontaine LA PRESSE

«Cette approbation est probablement ce qu'il y a de plus gros pour nous, affirme le président de Diagnos, André Larente. On a de la nouvelle business qui va se matérialiser à cause de ça.»

> Petite histoire d'un revers de fortune

CARA, pour Computer Assisted Retinal Analysis, est une application pour faciliter le dépistage de la rétinopathie, une maladie oculaire associée au diabète. Il s'agit d'un système de médecine à distance dans lequel Diagnos reçoit par l'internet et analyse une photographie de la rétine d'un patient situé n'importe où dans le monde.

Diagnos avait des ententes avec des partenaires du Canada, du Mexique et de la Chine, entre autres, pour l'utilisation de CARA. Aux États-Unis, par contre, elle ne pouvait pas vendre son produit avant d'avoir l'approbation de la Food and Drug Administration (FDA), qui est finalement venue vendredi en fin de journée.

«Maintenant, on peut faire du marketing et vendre aux États-Unis, explique André Larente. Et tous les autres pays dans le monde voient la FDA comme étant l'organisation de choix pour les décisions médicales. Ça va nous aider à concrétiser les propositions que nous avons sur la table. Les 60 prochains jours seront rock'n'roll !»

Dans les derniers mois, l'analyste Ranjit Narayanan, de la firme Union Securities, avait affirmé qu'une approbation de la FDA serait un important catalyseur pour Diagnos. Il y a 25,8 millions de diabétiques aux États-Unis.

Diagnos est également active dans le secteur minier avec son système CARDS, qui permet de faciliter l'identification de cibles de forage.

> Suivez Hugo Fontaine sur Twitter